16-05-2015 14:12 - "Certains ont essayé de déformer ma relation familiale en diffusant des rumeurs", dit Mouna Mint Dendenni

Elhourriya - L'artiste montante Mouna Mint Dendenni est une chanteuse populaire de grand talent. Elle jouit d’une très belle voix, qui lui a permis de distinguer dans de nombreux concerts organisés localement et à l'extérieur de la Mauritanie.

Elle a décroché plusieurs prix et s’est adjugée le palmarès de star dans d’importantes cérémonies. Elle se confie dans l’entretien suivant à Chourough : Elle s’appelle Mouna Mint Sidi Ould Dendenni, issue de la famille réputée Ehl Dendenni.

« Ma famille est conservatrice à tous les égards et pratique l’art classique. C’est ainsi que j’ai grandi, sauf que je me suis distinguée par des talents dans la chanson orientale et dans la simulation des géants de la musique arabe tels que l’Astre de l’Orient Oumou Kelthoum » dit-elle, soulignant avoir rencontré également des artistes du Golfe et du Maghreb arabe tout en demeurant aussi excellente dans la chanson classique.

Bien que jeune artiste montante, elle est aussi une journaliste émérite, ayant marqué de ses empreintes indélébiles la célèbre émission «El Meddah ». Mouna dit souhaiter un avenir et une carrière artistique honorables, en dépit l’opinion, selon laquelle, elle est rare sur la scène artistique nationale.

« Je maîtrise le type et le niveau des cérémonies auxquelles j’assiste et je choisis avec attention, celles que j’anime et dont le contenu est établi au départ sur la base de l’importance de ma présence et de mon choix » dit-elle. "Je n’impose pas ma personne dans des choses desquelles je ne suis persuadées, car l’art est plus créatif que fantaisiste ou aléatoire.

Pour cette raison, je n’assiste pas sans une invitation et une préparation préalables. En plus de cela, je réponds souvent à la majorité des invitations et je me sens heureuse, quand mon apport contribue à insuffler la joie et le bonheur chez le public"
, dit-elle.

Mouna avait manifesté un moment de tristesse en se rappelant le confrère disparu Ishagh Ould Moctar, qui a découvert ses talents dans le domaine de la présentation télévisée, demandant davantage d’efforts, pour lever l’équivoque sur son sort ainsi que pour assurer son retour sain et sauf au pays.

Ishagh est le réalisateur de l’émission "Meddah", dit-elle. «... Ishagh est l’initiateur de l’émission religieuse El Meddah. Il m’avait émerveillé en me demandant de présenter ce programme au lieu d’y participer » a-t-elle ajouté. « Ma présentation de l’émission précitée, qui a bénéficié d’une grande audience populaire, a enrichi mon expérience comme j’ai beaucoup appris au cours de mon travail avec le journaliste enlevé Ishagh Ould Moctar » dit-elle.

« El Meddah était une expérience réussie, merveilleuse et importante dans ma vie. J’avais acquis au cours de la présentation du programme beaucoup de choses qui me faisaient défaut » a-t-elle ajouté.

Evoquant les invitations adressées depuis l’étranger, pour travailler dans des chaînes TV arabes, Mouna reconnait toujours réfléchir sur ce sujet et sur ces offres, rappelant avoir représenté auparavant son pays la Mauritanie, dans de nombreux festivals étrangers, y compris le festival de la chanson arabe, organisé par l’Union des artistes arabes où elle a obtenu la première place. Mouna a participé également au festival de Carthage en Tunisie, au dernier festival organisé en Egypte où elle a reçu, sur un total de 14 candidats le prix de la meilleure performance.

Elle a rivalisé au cours de cette compétition le micro en or avec l’Egypte, remportée par une célèbre concurrente égyptienne, qui s’est fondue en larmes devant le public, de peur, de perdre le titre devant l’artiste mauritanienne Mouna Mint Dedenni.
Dans la vie de chaque artiste, de chaque homme de lettres, de chaque poète et de chaque politicien, voire de chaque personne ordinaire, il y a toujours des moments durs, parfois ce sont des rumeurs diffusées dans le but de ternir une image, qui touchent généralement ceux qui disposent de talents reconnus, de capacités singulières, dont Mouna fait partie, figurant parmi ceux qui ont eu leur lot de cacophonies.

« Les tapages sont le prix de la gloire et la taxe due au succès et de la créativité comme on dit » souligne Mouna, précisant s’être toujours attendue à tous les imprévus.

« On avait rapporté par le passé que je suis décédée et certains ont tenté, tout récemment, de nuire à ma personne et à ma famille » ajoute-t-elle.

Elle a apporté un démenti catégorique à toutes les rumeurs véhiculées dernièrement sur sa présumée poursuite judiciaire dans le cadre d’une affaire sociale, disant :

« Ces infos qui visent ma vie privée ainsi que celle de ma famille sont infondées. Je suis soucieuse de ma réputation et de celle de ma famille, du fait que je suis une femme mauritanienne, qui a grandi dans un milieu social conservateur, qui ne peut en aucun cas se rabaisser à ce niveau » dit-il.

« J’appelle depuis cette tribune, tous les collègues et tous les journalistes de s’assurer de l’authenticité de ce qu’ils écrivent avant sa publication, d’éviter d’être les otages de l’industrie des rumeurs, d’accuser les femmes croyantes et chastes de trahison, car c’est l’un des plus grands péchés pour Allah » dit-elle.

Ell a indiqué aussi ne s’être jamais attendue que derrière ces rumeurs, se trouvait une source qui les véhiculait volontairement, précisant avoir maintenant la certitude sur leur provenance, soulignant jouir d’une relation privilégiée marquée par le respect et l'affection avec son mari Monsieur Ahmed Ould Abba, cadre au sein de Mauritel Mobiles.

Elle a également souligné que ceux qui la connaissent de près, ne peuvent admettre ces infos tendancieuses, indiquant que ceux dont l’âme est malade, le temps est suffisant pour assurer leur cure selon son expression.

Dans toute société, il y a des âmes malades, vindicatives et hostiles ... Mint Dendenni précise que la rumeur se rapporte dans sa globalité à l’hospitalité accordée à des touristes des Emirats Arabes Unis sur demande d’un homme d’affaires mauritanien ami de la famille.

"Nous les avons accueillis et organisé à leur honneur une cérémonie artistique", dit Mint Dendenni, précisant se souvenir jusqu’à l’instant de leurs noms ? Mouna a demandé à l’auteur des rumeurs de cesser de dénigrer les autres et de s’occuper de ses propres chats, que c’est la meilleure chose pour tous, selon son expression, précisant ne pardonner à quiconque, œuvrant à diffuser des fausses rumeurs sur sa personne.

Ce qui impressionne le plus, c’est que l’artiste Mint Dendenni avait beaucoup de confiance lors de l'entrevue. En effet, malgré les rumeurs, la volonté de nuire et de faire mal dont elle est victime, Mouna est demeurée cohérente dans ses propos, forte et explicite dans ses réponses.

Chourough

Traduit de l'Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2694

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • alhagh (H) 16/05/2015 20:27 X

    il n'est pas bon de s'imiscer dans la vie privée des autres sauf si ces autres sont des hommes ou des femmes publiques; la rumeur concernant cette artiste (que je respecte meme si je n'aime pas sa musique trop répétitive et qui semble sans grande créqtivité) a fait le tour de nouakchott et meme au dela; ce genre d'informations (faux ou vrai) n'est pas nouveau chez nous: combien d'artistes ou de femmes mauritaniennes anonymes ont été accusés avant elle d'avoir contracté plusieurs mariages à l'insu de leurs maris? meme si Mint Dendenni dement catégoriquement, les détails révélés par ses 'ennemis' sont tellement précis qu'elle a interet de porter plainte si on l'accuse à tort (il parait meme justement que ses 'ennemis' detiennent des enregistrements audo et video). Les femmes mauritaniennes (sans généraliser) adulent tellement l'argent et s'y on y ajoute l'abandon de leur mari (vieilli, stressé ou fatiqué), bonjour les dégats! Al Hagh