03-07-2015 21:00 - Mauritanie : Reconversion réussie d’un ex chenapan

Mauritanie : Reconversion réussie d’un ex chenapan

Tawary - Moustapha, un jeune homme de 22 ans tient un commerce florissant au marché « Lahmoum » de Nouakchott. Pour Moustapha, les affaires marchent bien et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Pourtant Moustapha revient de loin et n’eut été la grâce divine qui a permis de le remettre sur les rails, c’était un garçon perdu pour de bon. Ancien pensionnaire de la prison civile où il effectua plusieurs séjours pour des infractions diverses, il finit par se repentir et arriva à repartir sur de nouvelles bases.

Et le résultat ne se fit pas attendre. Et c’est avec regret que Moustapha parle de cette période d’égarement dont il n’est pas responsable. A 6 ans, ses parents avaient divorcé et le petit enfant qu’il était fut abandonné à lui-même. Son père s’était remarié et Moustapha faisait le va-et-vient entre sa mère et son père. Il n’était pas bien traité raconte-t-il avec amertume et finit par se lier d’amitié avec des enfants de la rue.

Ces mauvaises fréquentations eurent très vite de l’effet et Moustapha abandonna ses parents et devint violent. Il s’adonnait aux larcins et aux actes de banditisme qui le conduisirent régulièrement en prison.

Si Moustapha a réussi à se départir de son comportement et de se reconvertir à une vie normale, tel n’est pas le cas de milliers d’autres enfants qui, comme lui, sont abandonnés à leur sort par des parents le plus souvent sans scrupules. En effet, les enfants sont le plus souvent victimes d’un comportement parental irresponsable.

Ils sont très nombreux, les hommes qui conçoivent des enfants puis les abandonnent sans assistance. Le taux de divorce est en effet très élevé et le fameux code de statut personnel qui est sensé protéger les droits des femmes et des enfants n’est pas appliqué comme il se doit en Mauritanie. C’est là une situation tout à fait préoccupante.

Bakari Guèye



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2030

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)