08-07-2015 13:12 - Somelec : Parachutage

Somelec : Parachutage

Le Calame - La société mauritanienne d’électricité vient de pourvoir le poste de chef service de la comptabilité vacant depuis plusieurs mois à la suite du scandale financier qui a mis en cause le comptable principal et quatre caissiers des agences de l’intérieur.

Curieusement, la nouvelle promue à ce poste n’était pas jusqu’à sa nomination une employée de la boîte. La bien nommée Mint Dahi, c’est son nom travaillait à la DHL. Les comptables qui assuraient le travail en interne peuvent attendre.

Au niveau de la société d’électricité, ce parachutage a suscité incompréhension et dégoût de ces pratiques qui lèsent des centaines des employés de la société. La nouvelle responsable serait une proche de l’entourage présidentiel. Il y a une semaine, la presse a évoqué cette histoire d’une trentaine de hauts cadres proches du président confortablement placés à des postes juteux.

Or, le népotisme est la manifestation la plus éloquente de la gabegie. Parachutage rime bien avec délestage. Les Nouakchottois souffrent depuis quelques jours. Si en France il y a la circulation alternée, en Mauritanie, il y a le délestage ou l’éclairage alterné qui consiste à distribuer « équitablement » (une fois n’est pas coutume) les désagréments électriques à certains quartiers de Nouakchott.

Et , comme un malheur ne vient jamais seul, un cadre de la Somelec peu discret a révélé que des instructions ont été données aux travailleurs de serrer la ceinture et de redoubler d’efforts pour combler le déficit de six milliards de subvention que l’Etat ne serait plus disposé à verser à la Somelec.

Vous avez dit vendre un surplus d’énergie aux voisins ? L’adage populaire nous rappelle qu’avant de faire la charité, il faut d’abord habiller toutes les parties de son corps.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 4555

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • foutaanke (H) 13/07/2015 02:48 X

    vous avez oublié de signer votre article ou etes vous l'un des comptables de la boite qui attendent leur tour chez la vache laitiére? vous avez oublié qu'il y a probléme?vous vous focalisez sur des avantages pret a sucer une vache encore mourante. vous parlez de postes juteux comme si une nomination serait une recompense,camarade il manque une note de patriotisme dans votre article ,tout ce qui ressort de ce torchon est une lementation et un regret cette boite merite un chan geemnt profond car elle ne repond pas aux aspirations d'une repeblique qui se veut emergente wa salam

  • adama1958 (H) 12/07/2015 15:42 X

    Comme tout un chacun l'a remarqué, il y a dans chaque institution de l'Etat un goulot surtout quand elle est génératrice de recettes ou quand elle possède un important budget de fonctionnement. La SOMELEC en fait partie. Il n'y a rien d'étonnant. Mais le problème de la SOMELEC n'est pas un problème de comptable. Ce plutôt un problème de ses chefs de centres et de faux ou vrais agents dont les câbles frauduleux se prolongent dans toutes les gazras..

  • Sambalabbo (H) 09/07/2015 02:18 X

    C'est là le probléme de ce pays. On recrute n'importe qui pourvu qu'il soit de la famille du plus fort.La compétence on s'enfout allègrement. Il est tout a fait qu'il y ait des coupures car tous les compétents sont mis à la retraite et placer des gens qui confondent entre le gas-oil et l'eau. Pauvre mauritanie qui méritait mieux.

  • Symaodo (H) 08/07/2015 17:42 X

    la Somelec peut se faire minimum 1 milliard par mois,mais la fraude est estimée a 30% des recettes.le manque a gagner est énorme,,,de la a revendre du courant.

  • venimeux (H) 08/07/2015 15:01 X

    Ne vous étonnez pas, pourquoi ALLAH a demandé la justice? vous avez commencez à écarter les noirs ensuite viendra le tour de quelqu'un d'autre comme il n'y a plus des négros à la commande, peut être un Dawali ou Simassid ou encore oulad Boukheness

  • samboy (H) 08/07/2015 14:22 X

    c'est une sbaii la fille de l'ex sénateur ould Dahi. Aziz a raison chacun en RIM s'il est aux commandes place d'abord sa tribu et ensuite ses amis. donc normal qu’Aziz fasse la même chose.