27-07-2015 00:00 - La Banque Alimentaire de Mauritanie entame la procédure de renouvellement prématurée de ses organes de direction

La Banque Alimentaire de Mauritanie entame la procédure de renouvellement prématurée de ses organes de direction

SOS Abbere - Après deux ans de léthargie, le Bureau Exécutif de la Banque Alimentaire de Mauritanie (BAM), a tenu une réunion préparatoire ce jeudi 23 juillet 2015 dans la salle de réunion du patronat mauritanien.

Au cours de cette rencontre, un comité technique externe et indépendant a été installé, chargé de préparer le renouvellement du Conseil d’ Administration et d’assurer l’organisation de sa première réunion.

Dans son mot d'ouverture, l'Administrateur délégué de la BAM Mr Isselmou Ould Hanefi a situé le contexte et les objectifs recherchés par la mise en place de ce comité. Avant de rappeler, que la BAM a été lancée en 2013 avec l’appui technique de la FAO, mais avec des organes de gestion, mis à la hâte, sans prendre en considération le caractère sérieux et nouveau d'une pareille institution.

Avec le recul, il est apparu que la poursuite des efforts de l'équipe actuelle, ne pouvait à elle seule donner satisfaction, par conséquent, un changement de direction s'impose pour mette en œuvre les réformes souhaitées.

Selon Mr Hanefi, l’insuffisance de l’engagement publique pour appuyer la BAM a été comprise par certains de nos partenaires techniques et financiers et au secteur privée, qui se devait d’être la locomotive de ce projet et la clé de sa réussite, comme un signe d’absence de volonté.

C’est ce qui a expliqué, ce manque d’engouement et parfois même de refus de collaboration, en dépit du caractère nouveau et stratégique de la création d’une Banque alimentaire en Mauritanie dans le contexte de pauvreté et d’insécurité alimentaire et nutritionnelle qui prévaut dans le Pays.

Avant de conclure, que la volonté présidentielle dans notre Pays est à la fois, la clé du succès et de l’échec de toutes actions de portée nationale et qu’il souhaite que celle-ci, se manifeste dans une rencontre d’inforamtion et de sensibilisation au début de cette phase de relance.

Mr Hanefi a remercié, toutes les institutions plus particuliérement la FAO, les bonnes volontés, les ministres et commissaires à la sécurité alimentaire qui ont contribués, en accordant des audiences ou en donnant des conseils.



De ce point de vue, L’Etat, les hommes d’affaires, les fédérations techniques spécialisées et affiliées au patronat les PTF, les ONGs nationales et internationales, les mass media, les privées (en particulier, les directeurs de sociétés travaillant dans l’agroalimentaire la pèche, l’agriculture et l’hôtellerie) doivent saisir l’opportunité pour se positionner au sein du Futur Conseil d’Administration.

Les sponsors, des opérateurs de télécommunications dans notre Pays, seront un atout stratégique pour une relance en force, constitueront un appui solide et une action louable pour le succès de cette nouvelle expérience.

Toutes les autres organisations socioprofessionnelles, ont largement leurs places et peuvent à tout moment prendre contact avec la coordination du comité pour formaliser leur adhésion.

De son coté, Med Lemine Ould Cheiguer Président du Conseil d’ Administration a défendu le bilan de l’équipe sortante, loué ses efforts, avant de développer les faiblesses qui ont conduit à ce changement prématuré.

Il a souligné, l’importance d’une prise de conscience au plus haut sommet de l’Etat pour ce genre d’initiative, en particulier l’engagement direct et actif du Président de la République Mr Mohamed Ould Abd El Aziz, sans lequel rien ne pourrait se faire

Compte tenu, de son importance dans la lutte contre la pauvreté, sa transversalité avec les objectifs des institutions publiques spécialisées, des partenaires techniques et financiers et les besoins des couches les plus démunies de notre population.

Nous avons a-t-il ajouté, tout fait depuis deux ans pour obtenir une audience avec le Président de la République vainement, cette priorité, constituerait l’une des préoccupations majeures des futures organes de direction

Le but, étant de le sensibiliser sur l'importance d'une Banque alimentaire, forte par l'appui de l'Etat, comprise et soutenue par la population dans le contexte socio-économique actuel.

Il s'est réjoui, toutefois, de la démarche hautement démocratique pour réaliser un changement juste, équitable et cohérent, avant d'ajouter que cette première expérience est assez constructive.

Il a rappelé, qu'un investissement de huit millions d'ouguiyas a été consenti en 2013-2014 et a permis entre autres de faire une stratégie, un plan d'actions, qui faciliteront le travail à la nouvelle équipe.

Aussi, poursuit-il des études d'impacts dans des poches de pauvreté dans des Wilayas de l'est et du centre ont été réalisées.

Des dispositions techniques, ont été prises pour l'organisation d'un atelier national de validation pour la stratégie de la BAM et l'organisation d'un atelier international à Nouakchott aux profits des Banques alimentaires Arabes et africaines.

En plus, de la convention de partenariat signée avec la Banque alimentaire d'Egypte lors du lancement en 2013, une autre a été élaborée il y a deux mois avec la Banque alimentaire de Tunisie et sera formalisée dans les prochaines semaines.

L’ancrage, international de la Banque Alimentaire de Mauritanie dans son environnement Arabe, Africain et mondial a été reconnu et traduit par plusieurs actions d’envergures, parmi lesquelles :.

l’appartenance de notre Pays, en tant que membre fondateur de l’Alliance régionale des Pays Arabes contre la faim et la malnutrition, la participation du Président des Banques Alimentaires Arabes Africaines Mr Moez EL SHOOHDY aux travaux de lancement de la Banque Alimentaire de Mauritanie et celle de la coordonnatrice des Alliances contre la faim et la malnutrition dans le monde Mme Marie Christine Laporte

Ce genre de projets sociaux, prend du temps a-t-il conclu, mais une fois lancé sur des bases solides et pérennes, son apport est considérable.

En termes, de lutte contre le gaspillage alimentaire, la réduction des écarts entre les différentes classes sociales et surtout ses effets positifs induits sur la paix sociale et la consolidation de l’unité nationale.

Pour terminer, le Président du Conseil d’ Administration, a dit que les chances de succès de la BAM dépendent en grande partie d'une bonne et franche collaboration avec l'Etat, le Patronat, et la société civile.

Après quoi, les membres de la commission technique ont pris tour à tour la parole, ont insisté sur l’importance de la réalisation de ce projet et la nécessité d’une mobilisation nationale à la mesure de son importance.

Enfin, un coordonnateur a été désigné pour la commission technique et un deadline de deux semaines a été donné à celle-ci pour rendre son travail.

I.H



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2721

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Le Pacificateur (H) 27/07/2015 01:09 X

    Il serait mieux de dire : Banque de Corruption de Mauritanie (BCM)

  • Symaodo (H) 27/07/2015 00:05 X

    c'est quoi ce baratin? BANQUE ALIMENTAIRE,ç’a rime a quoi?une astuce pour capter des EUROS,et les détourner.