21-08-2015 00:45 - Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel : S’unir pour prouver qu’Allaiter et Travailler, c’est possible !

Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel : S’unir pour prouver qu’Allaiter et Travailler, c’est possible !

UNICEF - Lundi 17 août 2015 s’est tenu le lancement officiel de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel en Mauritanie. L’évènement a eu lieu au Centre de santé Iben Sina dans le quartier d’Arafat, à Nouakchott Sud.

Les discours du Ministre de la Santé, des élus locaux et de la Chargée de Bureau UNICEF qui y ont été prononcés, étaient tous axés sur l’importance de l’allaitement maternel, et plus particulièrement sur la nécessité de permettre aux femmes mauritaniennes de pouvoir concilier parentalité et allaitement.

En effet, le thème de cette semaine mondiale cette année est : « Allaiter et Travailler, c’est possible ». Un thème qui souligne les efforts du gouvernement mauritanien déjà entrepris. En effet, la législation mauritanienne, à travers le code du travail, accorde aux femmes désireuses d'allaiter leur enfant le droit à une heure pendant les heures de travail.

D’ailleurs, lors de la deuxième partie de la journée, qui s’est déroulée à la Chambre de Commerce, de l’Industrie et de l’Agriculture de Mauritanie, les membres de la Direction du Travail ont présenté la législation déjà existante.

Cette journée a permis à l’Organisation Mondiale de la Santé et au Fonds des Nations Unies pour l’Enfance de rappeler les vertus que présente l’allaitement maternel- un enfant qui est exclusivement allaité au sein pendant les 6 premiers mois a 14 fois plus de chance de survivre qu’un enfant qui ne l’est pas- mais également les recommandations faites à ce sujet par les deux organisations.

Au-delà des recommandations sur l’allaitement destinées aux mères mauritaniennes, des recommandations ont été faites aux participants. Tous les acteurs présents à ce lancement ont été vivement encouragés à faire le plaidoyer auprès des décideurs politiques pour que la législation nationale encourage et protège les mères qui souhaitent pouvoir allaiter et travailler.

La nécessité de mobiliser tous les acteurs concernés-les organisations nationales et internationales, le personnel de santé, les syndicats- pour permettre aux femmes de travailler et d’allaiter en même temps, a été énoncée. Mais c’est avant tout le grand public, la cible de cette semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel.

Une série d’activités est entreprise tout au long de cette semaine afin de sensibiliser l’opinion publique à ce sujet, sous différentes formes. Les messages clés sont communiqués à travers des spots audio-visuels qui sont diffusés sur les chaînes et radios publiques et privées et ce, dans les quatre langues nationales ou encore à travers la voix des leaders religieux, qui jouent un rôle très important dans cette mobilisation sociale.

Des regroupements communautaires sont organisés afin que les pères, aussi bien que les mères, soient informés et sensibilisés sur les pratiques familiales essentielles liées à l'allaitement.

Les adolescents, acteurs importants dans le changement de comportement social, sont eux aussi sensibilisés grâce aux messages diffusés sur continué sur les réseaux sociaux.

Cette semaine est le moyen pour tous les acteurs concernés-gouvernement, Organisation Mondiale de la Santé, Organisation Internationale du Travail, Fonds des Nations Unies pour l’Enfance, ou encore l’Association Amie des Bébés, qui a tenu sa conférence-débat hier soir- de s’unir pour la même cause.

Les femmes parlementaires, les femmes juristes, l’ordre des Médecins, l’association des sages-femmes sont également des acteurs actifs dans cette cause, et dans l’animation des activités de cette semaine.

Leur priorité à tous ? Créer un environnement favorable à l’allaitement- que ce soit au travail ou ailleurs-en renforçant l’arsenal juridique relatif à la promotion de l’allaitement maternel. Pour le bien-être de chaque enfant et chaque femme de Mauritanie.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : UNICEF
Commentaires : 1
Lus : 1656

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Ibiliss (H) 21/08/2015 01:01 X

    Quelle maman indigne doit apprendre qu'allaiter et travailler ne sont ennemis??? Regardez ces femmes, sagement assises, la pensée ailleurs, mais feignant d'écouter religieusement l'amateur qui lui, de son côté aussi, fait semblant de tenir un discours sérieux... Au fait, à combien remonte la prime de participation?????