19-11-2015 21:30 - L’artiste peintre et photographe Amy Sow représente la Mauritanie à l’exposition "Lumières d'Afrique" de Paris [PhotoReportage]

L’artiste peintre et photographe Amy Sow représente la Mauritanie à l’exposition

Cette exposition qu’accueille le Théâtre National de Chaillot est organisée à l’initiative du fonds de dotation African Artists for Development en prélude à la COP21, la conférence de Paris sur le climat qui aura lieu à la fin du mois novembre.

Cette exposition se veut une tribune aux artistes contemporains africains pour faire entendre "un droit légitime et fondamental pour le développement de toutes les sociétés humaines modernes : le droit d’accès à l’énergie". Une thématique bien d’actualité, d’autant plus que des milliers de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’électricité.

A travers son œuvre intitulée "l’énergie durable", l’artiste peintre et photographe Amy Sow joint sa voix pour dénoncer l’absence d’une véritable politique d’accès à l’électricité en Afrique.

"Je veux qu’il existe enfin de vrais Etats de droit, une bonne gouvernance et la paix sociale, que l’énergie soit accessible dans les moindres recoins de la planète, que la lumière jaillisse partout. La Mauritanie connaît parfois des coupures d’électricité temporaires, des délestages qui forment le quotidien des pays africains. Il est vrai que le gouvernement commence à revoir ses infrastructures, en installant des éoliennes, et il est à espérer que cette prise de conscience perdure et s’accentue. Sans électricité, un pays ne peut pas se développer économiquement et la pauvreté commence alors à gagner du terrain, avec en corollaire l’insécurité".

Cette exposition s’est ouverte le 4 novembre dernier. Elle réunit 54 artistes contemporains africains de renommée mondiale, un pour chaque État du continent africain.

Lumières d’Afriques, du 4 au 24 novembre au Palais de Chaillot, Paris.

Par Babacar Baye NDIAYE
©Cridem




Avec Cridem, comme si vous y étiez...










Commentaires : 0
Lus : 2302

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)