09-12-2015 23:15 - Nouakchott: La police matraque des étudiants grévistes

 Nouakchott: La police matraque des étudiants grévistes

Afrique360 - Une marche de protestation des étudiants du nouveau complexe universitaire, a été violemment réprimée par les forces de l’ordre. Ils exigeaient plus de bus de transport étudiants. Armée de matraques et de gaz lacrymogènes, la police empêché les contestataires de d’arriver à destination.

Les syndicalistes estiment à plus de deux mille, le nombre d’étudiants ayant participé à la marche. D’octobre à aujourd’hui, près de dix mille étudiants sont obligés de s’entasser dans vingt vieux bus, pour aller à l’université. Une université située à 12 kilomètres de la capitale, Nouakchott.

Après un rassemblement qui a réuni du monde, lundi dernier, les étudiants ont décidé de passer une vitesse « supérieure ». Pour eux, seule la satisfaction de leur revendication, mettra fin à leur mouvement d’humeur. Cette grogne se faisait sentir depuis un bon moment.

Pour rappel, le Directeur du Centre National des Œuvres Universitaires avait promit de fournir vingt bus de plus, d’ici un mois. Les étudiants estiment que ce n’est que de la poudre aux yeux. Au moment où nous mettons sous presse, un arrêt des cours est observé et la situation reste tendue. Les heures et jours à venir nous en diront plus.

Par: Amadou SY



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2292

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)