26-12-2015 16:33 - News Musiques Urbaines. Le jeune Kara sort sa première mixtape, Fi kek la [Vidéo & PhotoReportage]

News Musiques Urbaines. Le jeune Kara sort sa première mixtape, Fi kek la [Vidéo & PhotoReportage]

Il a marqué l’année 2015 par ses chansons telles que "Girl", "Gangster" ou encore "National Dream Team". Son nom de scène, c’est Kara et il fait partie des nouvelles voix du hip hop mauritanien qui enflamment en ce moment la scène. Le vendredi 18 décembre, il était à l’ancienne maison des jeunes de Nouakchott, pour la sortie de sa première mixtape, "Fi kek la".

Cette mixtape "Fi kek la" comporte les titres "Dama Hot", "Mauvais Sort", "Mon parcours", "Cauchemars", "Fi kek la" ou encore "Gangster", déjà publié sur YouTube. Y figurent deux featuring. L’un avec Hamzo, qui avait crée l’inoubliable polémique avec "It started from Nouakchott", dans le titre "Made in RIM".

L’autre avec Kartush, qui a remporté en mars 2015 le concours Battle initié par le slameur Mister X en collaboration avec l’Institut Français de Mauritanie (IFM). Dans cette mixtape, Kara rend hommage également à toutes les victimes de viol, notamment à Penda Sogué, cette jeune mère d’un garçon enlevée, violée, puis tuée cruellement.

Son meurtre avait provoqué une onde de choc notamment dans l’opinion publique jusque dans les oreilles des artistes. Lors de la sortie de cette mixtape, plusieurs rappeurs sont montés sur la scène à l’image de Mozbi, Ben real man, Soco Izi, Absen, Big Kana, RIM Swagg, MLM, Papi et C.O.Y.

Venu assister à la sortie de cette mixtape de Kara, un ancien Mourabitoune, qui s’est vu obliger en 2012 de tout abandonner après une blessure au niveau du genou, l’animateur Khally Diallo témoignait : "Le jeune homme est en train de faire son petit bonhomme de chemin et il va y arriver, inchallah."

Une première en Mauritanie. Lors de cette soirée, le jeune rappeur a expérimenté une nouvelle méthode de vendre son album téléchargeable sur internet après avoir gratté un download card qui dirrige vers un site. Objectif : éviter que l’album soit piraté, une pratique dont souffrent beaucoup les artistes.

Par Babacar Baye NDIAYE
©Cridem


Avec Cridem, comme si vous y étiez...

































































Commentaires : 0
Lus : 3010

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)