28-12-2015 11:33 - Emu et choqué à la fois

Emu et choqué à la fois

Le Calame - Il y a juste six jours que nous ont quittés tragiquement deux jeunes hommes : Ahmedou Ould Mohamed Ould Abdel Aziz et Cheikh Oumar Ndiaye. Un fils de président et un enfant d’un milieu modeste. Les deux défunts ont admirablement transcendé tout ce qui intrinsèquement pouvait les séparer pour unir leurs efforts et se consacrer à l’essentiel.

Une très belle leçon adressée par deux jeunes à la fleur de l’âge à toute la Mauritanie, toutes tendances confondues. Cette triste occasion a constitué une opportunité pour tous les Mauritaniens de revisiter les vertus de compassion, de fraternité et de solidarité. Le temps d’une disparition tragique et regrettable.

Grace à ces deux héros désormais éternels, le grand peuple de Mauritanie a montré sa capacité de redéfinir ses rapports dans les moments difficiles. Tous les Mauritaniens ont compati à la douleur des familles éplorées. C’était tout simplement un geste de grande bonté, de grande beauté, de grand espoir.

Qui disait que la mort est la seule chose face à laquelle on est tous désarmés. Rien de plus vrai. Néanmoins face à la mort, il y a la foi des Musulmans qui savent que tout est Destin et Limite. En décidant d’aller seul présenter ses condoléances aux parents de feu Cheikh Oumar Ndiaye, Mohamed Ould Abdel Aziz a entrepris un geste de grande humanité et d’une incontestable humilité.

Pour tout cela, je suis complètement ému. Des associations, des corps constitués, des organisations politiques et syndicales et des droits de l’homme, des communautés, des familles et autres institutions publiques et privées nationales et internationales ont présenté leurs condoléances au président Mohamed Ould Abdel Aziz via des communiqués ou des fils d’informations sortis sur les télévisions privées et officielles.

Certains oublient d’en faire autant pour le journaliste Cheikh Oumar Ndiaye. Quelqu’en soit la raison. Inadvertance ou oubli. Cela n’est pas bien. Pour cela, je suis choqué.

Sneiba El Kory



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2408

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lass77 (H) 28/12/2015 13:51 X

    Choqué ? il y'a eu beaucoup de morts sur les routes Mauritaniennes. il se trouve dans cet accident tragique, le fils du président de la république y a laissé la vie.On a l'impression que tout le monde doit attirer l'attention du president suite à cette perte. C'est le destin alors pourquoi être choqué de l'absence de traitement dans l'affluence de marque de sympathique que n'a pas bénéficié Cheikh Oumar N'diaye. Je dis que c'est par ce que l'autre est le fils du president de la république et l'autre est un citoyen lamda bien que la seule chose que les etres humains ne doivent pas oublier on nait tous égaux et on va tous mourir également,cette mort que toute etre humain attend et qui peut frapper n'importe quand , où ou comment. Paix à leur âme.

  • elhousseinou (H) 28/12/2015 12:35 X

    plus on avance dans le temps mieux on découvre l humaniste et le respectueux plein de foi qu est le Président Aziz Homme simple patriote qui à dez moments difficiles a sacrifié sa vie pour que ce pays n'explose Référence du discourd dr de Maître Bal à la prière de Kaedi Elhousseinou Kane.

  • mdmdlemine (H) 28/12/2015 12:12 X

    sincérement, c'est une remarque pertinente. Il y a des décés quotidiens qui surviennent et qui passent inaperçus. Celui du parent de l'ancien Président Ould Cheikh Abdallahi n'a pas bénéficié du même écho le fait que les deux martyrs de bienfaisance aient été tués dans le même accident a fait que feu Cheikh Oumar, yarhmou bénéficient relativement du même élan de condoélances qu'Ahmedou Yarahmou, même s'il a un écart entre les deux pour des raisons politiques