30-12-2015 15:40 - Hommage d’Ecoliers à feu Ahmedou Ould Mohamed Ould Abdel Aziz et Cheikh Oumar N’Diaye.

Hommage d’Ecoliers à feu Ahmedou Ould Mohamed Ould  Abdel Aziz et Cheikh Oumar N’Diaye.

Ecole Sidi El Moktar Ndiaye/Tarhil - C’est en parcourant nos écoles de Tarhil Nouakchott, à Néma, en passant par Boutilimit, Bourat, Aleg, Timbedra, Tintane Maghtaa Lahjar et tant d’autres coins reculés du pays, s’asseyant, mangeant et buvant avec nous, ne s’accordant que quelques heures de sommeil par jour, mus par la seule volonté de se solidariser avec nous, de nous offrir ce qui nous manquait, de compatir avec nous de sentir de près notre vécu quotidien, de renforcer chez nous l’espoir de parachever notre scolarité, que la mort a tragiquement fauché, à la fleur de l’âge, nos deux compatriotes feu Ahmedou Ould Mohamed Ould Abdel Aziz et feu Cheikh Oumar Ndiaye, qui nous ont quittés sans nous quitter;

ils nous laissent en effet une leçon de philanthropie exemplaire dans ce bas monde où les valeurs de solidarité et de morale humanitaire sont menacées par l’individualisme et l’égocentrisme.

Par la noble mission qu’ils effectuaient pour partager avec nous des moments de communion et de solidarité, nos deux jeunes compatriotes frères martyrs seront immortalisés dans notre conscience et notre histoire.

En sa qualité de Président de la Fondation ERRAHMA, feu Ahmedou Ould Mohamed Ould Abdel Aziz et son compatriote et frère feu Cheikh Oumar Ndiaye journaliste talentueux expert en communication aux compétences avérées nous avaient séduits par leur engagement en notre faveur.

Ils ont bravé le temps et l’espace dans le seul but de nous soutenir moralement et de nous redonner espoir et envie de toujours aller plus loin dans nos études.

Sa grandeur d’âme et ses élans charitables ont dicté à feu le Président de la Fondation Ahmedou de se tourner vers des milliers d’écoliers dans le besoin. Ainsi il décida de lancer un ambitieux programme de distribution de kits scolaires dans nos écoles les plus nécessiteuses .

Cette intervention au-delà de sa portée humanitaire venait également comme une réponse Citoyenne d’un digne fils de son pays à l’appel de la déclaration par les plus hautes autorités du pays de l’année 2015, année de l’enseignement.

Au cours de l’exécution de son œuvre de bienfaisance, feu Ahmedou Ould Mohamed Abdel Aziz, savait nous écouter ainsi que nos parents qui nous entouraient, et nos instituteurs et professeurs avec la serviabilité, l’amabilité, la modestie et les bonnes manières requises,.

Partout où il était passé, l’expression d’une solidarité agissante était lisible sur son visage jovial, transmise dans son discours et matérialisée dans l’action du philanthrope qu’il était. Ainsi dans les écoles son message et ses conseils se résumaient ainsi : « Nous devons tous nous sacrifier, délaisser les plaisirs éphémères de cette vie passagère, partager les valeurs de solidarité entre nous, en pensant aux autres, à leurs besoins , à leurs souffrances, le temps de vivre en communion avec les autres, quels que soient leurs appartenances et positions sociales.

A ses yeux point de différence dans le besoin, dans la souffrance ».
Son sens très élevé de l’humanisme, de la solidarité et de l’action désintéressée nous marqueront profondément pour toujours, nous et nos parents et au-delà notre chère Mauritanie.

Feu Ahmedou, désormais nous sommes tes adeptes, ceux de ton école de philanthropie et nous suivrons aussi l’exemplarité de l’engagement de Feu Cheikh Oumar Ndiaye . Puisse Allah t’accueillir ainsi que ton frère compagnon dans l’œuvre de bienfaisance, en son saint paradis. Amiin Des Ecoliers au nom de tous les autres de Mauritanie.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1960

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)