06-01-2016 20:45 - Mauritanie – Sénégal: "Combattons les préjugés qui minent nos relations", Mohamed Saïd Ba

Mauritanie – Sénégal:

Alakhbar - Mohamed Saïd Ba, membre du comité directeur du parti sénégalais MRDS, Mouvement de la Réforme pour le Développement Social, appelle les deux peuples sénégalais et mauritanien à se "rapprocher davantage" et à ne "pas se laisser divisés par des préjugés".

Il est interviewé par Alakhbar lors de son passage en Mauritanie pour assister à la sixième « Rencontre annuelle » de la jeunesse du parti Tawassoul, Rassemblement National pour la Réforme et le Développement.

Mohamed Saïd Ba, comment appréciez-vous les relations entre la Mauritanie et votre pays, le Sénégal ?

Le fleuve ne doit pas diviser les nations sénégalaise et mauritanienne. Il doit plutôt servir de trait d’union et de point de rapprochement entre les deux peuples. Il ne suffit pas cependant de parler de rapprochement à travers les médias. Nous avons besoin d’établir un contact permanent. Combattons également les préjugés qui minent les relations entre ses deux peuples voisins.

Existe-il un lien particulier entre les partis Tawassoul et le MRDS qui sont tous les deux de tendance islamiste ?

Il y a une bonne base de coopération entre les partis Tawassoul en Mauritanie et MRDS au Sénégal. Nous avons une vision commune qui constitue un socle fondamental pour un fort partenariat politique, intellectuel et culturel qui pourra nous permettre d’aller de l’avant. Il y a également les visites mutuelles. Je prends mon exemple.

Aujourd’hui je réponds à une invitation du parti Tawassoul pour traiter un thème lié à la problématique des langues nationales sous l’angle de l’Islam. En fait, le problème est posé en Mauritanie comme au Sénégal et dans d’autres pays de la sous-région.

Mais je pense qu’on peut toujours se servir de l'Islam pour surmonter les obstacles linguistiques et culturels vers la création de communautés soudées, et cela nous épargnera le risque de sombrer dans des conflits.

Le président sénégalais Macky Sall a récemment annoncé des reformes constitutionnelles. Ira-t-il jusqu’au bout, selon vous?

Nous avons besoins de ces reformes. Cependant, il faut distinguer entre annoncer des reformes et les réaliser à terme. Nous espèrerons en tout cas que le Président Macky Sall aille jusqu’au bout, mais qu’il ne le fasse pas seul. Seul, on ne peut pas reformer un Etat. Cela veut dire qu’il faut intégrer tous les acteurs concernés.

Pensez vous que les articles relatifs à la durée et au nombre de mandats présidentiels pourront être verrouillés dans la constitution sénégalaise?

Le Sénégal a déjà relevé un défi plus difficile. Pendant trois décennies nous avions un problème de fichier électoral. Nous pensions qu’il était impossible d'organiser des élections apaisées. Aujourd’hui les Sénégalais votent et rentrent chez-eux sans heurts. Et puis, la constitution sénégalaise elle est bonne.

Ce qui manque c’est de la rendre stable. Je peux comprendre qu’un président ou une minorité manipule la constitution dans un pays où la démocratie est naissante. Mais il est aujourd’hui intolérable d’avoir une constitution manipulable dans un pays de démocratie avancée comme le Sénégal.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2095

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • medmedelmaouloud (H) 06/01/2016 21:16 X

    L'Association pour la Fraternité Mauritanio-Sénégalaise(A.F.M.S.) en constitution et la Sénégalo-Mauritanienne de Services (S.M.S.) se félicitent de cet appel et demandent aux frères de part et d'autre du Fleuve de mettre en œuvre les instructions des Présidents des deux pays frères siamois par la mise sur pied d'entreprises communes et associations pour sceller davantage cette fraternité.

  • Ibiliss (H) 06/01/2016 21:01 X

    Un complexé ne peut jamais se débarrasser de préjugés! D'ailleurs c'est de là qu'il tire la force de tenir debout, sinon il y a longtemps qu'il allait se vomir! Un sombre personnage (***)!