07-01-2016 23:15 - La question Harratine : La vision de Samory servie au SG de l’ONU

La question Harratine : La vision de Samory servie au SG de l’ONU

L'Authentique - Le Secrétaire général du Syndicat libre des travailleurs de Mauritanie, non moins président d’un parti actuellement en litige devant les tribunaux, Samory Ould Bèye, a organisé samedi dernier une rencontre pour débattre de sa lettre adressée au Secrétaire général des Nations Unies, sur les Harratines de Mauritanie.

Dans cette missive destinée à déconstruire « le mensonge de l’Etat mauritanien sur cette communauté et sur la réalité de l’esclavage » comme il le soutient, Samory déclare y avoir abordé la thématique sur un plan purement technique, contrairement à sa lettre adressée en 2010 à l’ONU qui serait selon lui plus subjective car plus politique.

Devant un parterre de cadres et d’intellectuels de plusieurs communautés nationales, et en présence de plusieurs activistes des droits de l’homme, Samory a développé sa vision sur la frange Harratine, « celle qui est la plus exploitée, la plus marginalisée et la plus défavorisée de Mauritanie, malgré son poids démographique majoritaire dans ce pays » a-t-il souligné.

Mais cette vision de Samory sur la communauté harratine ne semble pas être partagée, même au sein de sa propre communauté. C’est ce qui aurait sans doute explicité la vague d’indignation, au bord de l’insulte verbale et de l’agression physique, dont aurait été l’objet un dissident d’IRA, Tourad Ould Zayed.

Ce dernier aurait émis l’opinion selon laquelle, l’objet du débat sur les Harratines doit s’inscrire dans le cadre du « Mithaqh Harratine » ou tout au plus de la « Feuille de route tracée en 2012 par la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les formes contemporaines de l’esclavage.

En minimisant ainsi, les « réflexions personnelles d’un individu » Tourade Ould Zayed s’est ainsi attiré la foudre des partisans de Samory qui ont failli le lyncher sur place, d’autant que beaucoup reprochent à ce dissident, son changement de veste peu cavalier et son ralliement au camp d’un régime décrié par plus d’un activiste harratine, selon leur analyse.

MOMS



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1877

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Adelaïd (H) 08/01/2016 00:09 X

    Tourad ould Zayed comme Saad Ould Louleïd sont de même coté et faite attention, le pouvoir est entrain de récupérer du terrain IRA.