14-01-2016 23:15 - Mineurs et détention en Mauritanie : Le Représentant de l’UNICEF rend visite aux mineurs détenus

Mineurs et détention en Mauritanie : Le Représentant de l’UNICEF rend visite aux mineurs détenus

UNICEF - Dans le cadre de l’appui technique et financier par l’UNICEF à la Fondation Noura pour la mise en œuvre d’activités de renforcement de l’accès aux services sociaux de base auprès des enfants incarcérés dans les prisons, Souleymane Diabaté, Représentant de l’UNICEF en Mauritanie a visité l’aile des mineurs de la prison centrale de Nouakchott, ainsi que la prison des femmes, situées respectivement dans les quartiers de Dar-Naïm et Sebkha.

Messieurs Ramdan Haimoud, chargé de mission au Ministère de la Justice, Dahmoudi Ould Abass, directeur intérimaire de la Direction des Affaires Pénitentiaires et des Affaires Pénales (DAPAP) et Alfred Mbemba, Directeur de la Fondation Noura ont également accompagné la mission.

Cette visite conjointe illustre les efforts fournis par le gouvernement mauritanien avec l’appui de l’UNICEF et à travers le Comité de Coordination de la Justice Juvénile en vue de renforcer la prévention de la délinquance juvénile et d’améliorer les conditions de détention des enfants en Mauritanie.

Lors de la visite, l’aile des mineurs de la prison centrale comptait plus de 80 enfants incarcérés ou en situation de détention préventive. La prison des femmes, quant à elle, abritait une trentaine de femmes dont deux de moins de 18 ans. Souleymane Diabaté a souligné l’obligation et la nécessité de respecter les conditions de détention de ces mineurs: «Il est important d’assurer la séparation stricte des mineurs détenus des adultes, de respecter les délais de détention préventive afin d’éviter des incarcérations abusives ». Il a également rappelé l’importance d’assurer une réinsertion sociale et économique à ces mineurs afin de lutter au mieux contre la récidive.

A cet effet, des activités de réinsertion sociale et économique pour les détenus en fin de peine et pour leurs familles sont prévues à travers des formations à des activités génératrices de revenus. Outre ces activités de réinsertion sociale, le projet offrira l’opportunité aux jeunes de s’initier à l’informatique, de bénéficier de cours d’alphabétisation et de prendre part à des activités physiques, grâce à la mise à disposition d’équipements sportifs au profit de la prison des femmes et de l’aile des mineurs.

L’ordonnance de protection pénale des enfants (OPPE, 2005) prévoit la détention du mineur comme mesure de dernier ressort et précise que celle-ci n’est envisageable qu’à compter de l’âge de 15 ans.

Souleymane Diabaté a conclu la visite en y faisant référence : « Certes, des efforts sont fournis afin que la détention de mineurs se fasse dans les meilleures conditions possibles. Mais, il est impératif de garder à l’esprit que, comme mentionné dans la Convention des Droits de l’Enfant et la loi nationale, l’OPPE, la détention du mineur doit rester une mesure de dernier ressort. ».

Nouakchott, le 07 Janvier 2016



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2395

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)