23-01-2016 23:45 - Dakar : Démarrage de la 36ème édition de la Ziarra annuelle de Seydou Nourou Tall et Thièrno Mountagha Tall [PhotoReportage]

Dakar : Démarrage de la 36ème édition de la Ziarra annuelle de Seydou Nourou Tall et Thièrno Mountagha Tall [PhotoReportage]

Journal Le Terroir - A l’instar des années précédentes, la Ziarra 2016 dédiée aux deux illustres descendants d’El Hadj Omar Tall a mobilisée une foule immense de fidèles de la Tariqa Tidjane d’obédience Omarienne venue du Sénégal, du Mali, de la Gambie, de la Mauritanie, de l’Europe, des USA et du Maghreb.

L’évènement religieux célébré cette année a débuté le 21 janvier 2016 par un colloque tenu à l’hôtel King Fahd Palace sur le thème « l’importance du savoir dans l’islam, le développement durable et la justice économique à la lumière des finances islamiques » animé par d’éminents chercheurs.

C’est le Premier ministre du Sénégal, Mahammad Boun Abdallah Dionne qui a présidé la cérémonie d’ouverture du colloque international initié par l’Association des amis de Cheikh Oumar Foutiyou Tall (Ahbas). Selon lui, le choix du thème colle parfaitement avec les enjeux de l’heure. Il apporte des remèdes aux maux qui assaillent l’humanité.

La recherche du savoir est inhérente à l’islam. Allah (Swt), en confiant l’intendance de la Terre à l’homme, lui recommande d’aller acquérir des connaissances. Cette recommandation est le soubassement du premier verset descendu sur le prophète Mohamed (Psl) a précisé le chef du gouvernement Sénégalais.

S’adressant au serviteur de la communauté Omarienne, Thierno Maddani Tall, Mahammed Boun Abdallah Dionne a indiqué que « c’est par l’exercice intellectuel que l’esprit se renforce ». « Ceci renforce notre conviction que le Sénégal arrivera à bon port, sur les quais de la vertu, de la connaissance et du partage. Notre espoir est d’autant plus justifié que vous avez porté vos réflexions sur les questions de l’heure qui engage toute l’humanité », s’est-il réjoui.

Pour lui, « les trois thèmes n’en font d’ailleurs qu’un ». Leur choix montre, selon lui, à quel point les organisateurs sont avertis des maux qui traversent les sociétés.

Abordant le dernier thème qui s’articule sur le mode de financement islamique, M. Dionne est d’avis qu’en interrogeant les finances islamiques, pour projeter les principes de justice et d’équité dans la pratique économique et financière, les organisateurs invitent à un « réajustement de l’ordre économique à l’ordre éthique ».

Sa conviction est que les finances islamiques présentent aujourd’hui une alternative dans la quête de solutions, face aux inégalités et aux injustices notées dans le domaine économique et dans le monde de la finance.

Le chef du gouvernement n’a pas manqué de saluer la mémoire du parrain Alpha Hâchmiyyou, les illustres guides Thierno Saïdou Nourou Tall et Thierno Mountaga Tall, « maîtres du savoir et modèles de citoyenneté, qui ont maintenu le flambeau légué par Cheikh Oumar Foutiyou Tall, le chevalier de la foi ».

Thièrno Madani Tall loue les efforts du président Macky

Pour sa part, le Serviteur de la communauté omarienne, Thierno Madani Tall, a salué les efforts consentis par le chef de l’Etat et son gouvernement pour la réussite de la conférence internationale et de la ziarra annuelle dédiée aux illustres disparus que sont Thierno Saïdou Nourou Tall et Thierno Mountaga Tall. Votre présence constitue une marque d’honneur à l’islam, à la Tidiania, à El Hadji Oumar Foutiyou, au parrain Alpha Hachmiyou », s’est-il félicité.

Le président d’Ahbas, Mamadou Moussa Sy, abordant le thème de la rencontre, a laissé entendre que l’islam encourage « la quête perpétuelle du savoir qui est la clef qui ouvre toutes les portes d’ici et au-delà ». Toutefois, relève-t-il, « la science sans la foi est aveugle ».

Les chefs religieux ont profité de l’occasion pour plaider devant le PM le renforcement de la langue arabe et la modernisation des Daras (Mahadras).

Le représentant du Royaume du Maroc, Abdoul Latif Al Baghdouri, a salué cette innovation révolutionnaire dans l’organisation de la ziarra. Pour lui, la thématique, objet de la conférence internationale organisée par la famille Omarienne, constitue un « gisement inépuisable ». « Cette rencontre scientifique nous a permis, souligne-t-il, d’acquérir beaucoup de connaissances et de savoirs », avant de rendre hommage au président de la République, Macky Sall,

Moctar Wane, ancien ministre de la Coopération du Mali, a salué la mémoire des hommes de savoirs que sont El Hadji Oumar et Alpha Hâchmiyyou ainsi que leurs illustres successeurs Thierno Saïdou Nourou Tall et Thierno Mountaga Tall. Au nom du khalife général de la famille omarienne, Thierno Nourou Cheikh Oumar Tall s’est félicité de la perpétuation du legs omarien par ses illustres successeurs.

Le Professeur Iba Der THIAM (historien), Dr Abdou Karim DIAW, Abdou Aziz KEBE, enseignant-chercheur au département d’arabe de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’Ucad, le Pr Rawane M’BAYE, le Dr Ousmane Aly PAME entre autres chercheurs ont tenu en haleine le public durant de longues heures au KING FAHDH PALACE autour de cette thématique très enrichissante.

La cérémonie officielle d’ouverture s’est déroulée le a journée du vendredi 22 janvier 2013 après la prière en présence de milliers de « talibés »(disciples) de la communauté Omarienne. Des disciples qui se sont recueillis au mausolée de Thierno Saidou Nourou Tall et de Thierno Mountaga Tall.

Recueillement, lecture du saint coran, prières, Zikrou ont marqué l’ouverture de la 36ème édition. Un Wazifa à l’honneur des disparus et pour la paix au Sénégalais, du continent africain et de la Umma Islamique a clôturé la journée du vendredi.

Daouda Abdoul Kader Diop et Habsatou BA envoyés spéciaux du Terroir/N’Guenndi à Dakar



Avec Cridem, comme si vous y étiez...






















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1871

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)