25-01-2016 21:30 - Le Mouvement des Ressortissants de la Vallée du fleuve Sénégal : Déclaration

Le Mouvement des Ressortissants de la Vallée du fleuve Sénégal : Déclaration

MRVS - L a crise multidimensionnelle que traverse la vallée suscite des questions qui habitent tous les esprits : où va la vallée ? Que faire pour changer la situation, comment voulons-nous vivre ? Pourtant notre vallée a tellement d’atouts : notre choix est celui d’une vallée solidaire, tournée vers l’avenir et qui respecte le droit de chacun.

Pour vivre ensemble et réussir ensemble, chaque ressortissant de la vallée doit bénéficier des atouts du terroir, de moyens doivent être mis à disposition pour faire face aux défis de la pauvreté et mettre fin à l’exode.

Sur le plan politique, nous avons la conviction qu’une alternative de réappropriation des préoccupations est possible.

Nous voulons agir en nous appuyant sur les initiatives innovantes et d’intérêt général qui émergent chaque jour au sein de la société civile, dans les milieux associatifs et entrepreneuriaux qui prennent le relais d’un monde politique souvent inopérant.

Nous nous appuyons sur les énergies de l’intelligence collective et des évolutions de la société notamment l’exigence de transparence et le désir de participation.

Nous sommes convaincus de la nécessité d’un projet concret et sans considération partisane pour une vallée plus juste et proche des ses occupants.

Sur ce, ces derniers réunis le 28 Novembre 2015 à Dakar, après de larges consultations auprès des ressortissants de toute la vallée , ont donné naissance au dit mouvement d’abord pour doter cette communauté consciencieuse et dévouée d’une tribune d’expression et un cadre de décision pour les bonnes causes en procédant par une démarche ouverte, inclusive, participative et transparente et se fixant comme objectif général de s’investir pour une vallée unie, forte et prospère qui s’appuie sur ses habitants, ses acteurs culturels, ses associations et tous ses acteurs locaux.

Il faudra pour cela :

- Se doter d’un programme ambitieux et rassembleur qui fera de la Vallée un pôle de croissance basée sur le développement de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche artisanale

- Défendre la solidarité, renforcer le lien social, protéger la nature et les biens communs

- Veiller sur les conventions relatives à l’attribution des terres des ayant-droits et les conditions d’exploitation

- Mettre sur pied un réseau de cadres, d’hommes d’affaires, de femmes et d’hommes politiques ressortissants de la vallée pour la défense des intérêts et le rayonnement de la vallée

- S’appuyer sur la diaspora ; les fonds envoyés par ses membres ont largement contribué à réduire la pauvreté dans cette zone de grande migration. Les membres de la diaspora peuvent en effet participer à des réseaux d’affaires et participer à l’accroissement des flux d’investissements si l’Etat leur apporte le soutien institutionnel attendu. Ils sont en effet les plus enclins à prendre des risques pour leur pays d’origine, pour le développement de leur région, que d’autres, car mieux à même d’évaluer les possibilités d’investissement et possédant les contacts nécessaires pour faciliter ces investissements.

- Instaurer un fonds de développement local orienté vers le soutien à la création d´entreprises locales, aux financements de projets de développement communautaire.

- Mettre en œuvre des stratégies de développement économiques et sociales efficaces pour aider l’économie de la région, et contribuer à améliorer la santé et l’éducation

- Faire de la vallée, un espace propice à l’amélioration de notre qualité de vie et redonner confiance à l’avenir

- En somme, vaincre le conformisme et l’absence du courage politique. Ainsi, à la croisée des chemins, les ressortissants de la vallée doivent trouver en eux-mêmes les ressources nécessaires pour échapper à la menace ambiante du chaos, en opérant un redressement salutaire.

Ce qui exige une révision urgente tant des options politiques de base que des méthodes de gestion mais cela implique aussi une rectification des comportements individuels et collectifs notamment vis-à-vis du pouvoir, de tous les pouvoirs. Cette refondation morale semble être aujourd'hui la condition d'émergence d'une nouvelle citoyenneté responsable.

C'est la raison pour laquelle il importe aussi de prêter une attention particulière à l'éducation, autre lieu de promotion de ces valeurs, seules à même de garantir la cohésion et la stabilité sociale.

La vallée doit se réconcilier avec sa géographie et son histoire faite de différences, de recompositions, de brassages, de mélanges de sociétés si différentes en apparence, mais qu’il faut administrer harmonieusement selon un principe d’égalité effective.

Plus qu'un héritage, c'est une idée porteuse de progrès et de rassemblement, qui fonde notre vision de la politique et conforte notre volonté de vivre ensemble. l'attachement à nos paysages et à nos terroirs, la défense d'un système social équilibré fondent cet attachement.

Ces symboles, dont nous sommes fiers comme éléments de notre identité, doivent être promus, car ils sont porteurs d'un message d'unité, de patriotisme, d'ouverture et d'humanisme.

La communauté se construit et s'invente chaque jour à travers cette volonté de bâtir ensemble une destinée commune qui doit être défendue, dans un monde parfois hostile.

Elle est le socle sur lequel nous voulons rassembler tous les ressortissants de la vallée d’ici et d’ailleurs. Chacun doit partager le destin de notre communauté et participer à son avenir où qu'il se trouve dans le monde. Cette entreprise difficile exige d'inventer les formes d'une construction où chaque membre s'unit aux autres avec une ambition partagée.

Toutes les personnes qui adhèrent à cette vision peuvent se joindre aux initiateurs de ce mouvement.

À court terme, cette déclaration devrait servir pour la sensibilisation et la mobilisation.

Il convient, par la suite, de lui donner le maximum de résonance au niveau de la société civile, de la classe politique, les ressortissants de la vallée et sa diaspora et à ailleurs.

Ce mouvement sera rendue public à l’ occasion d’une cérémonie solennelle qui sera fixée ultérieurement.

CONTACTS

SENEGAL: 00 221 77 77 73 811/ 00 221 77 97 54 321

MAURITANIE: 00 222 27 00 77 28

EUROPE: 00 33 652 96 79 10

Etats Unis d’Amerique : 00 1347 753 32 95

CANADA: 00 15 14 213 29 04

mouvementdelavallee@gmail.com



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : MRVS
Commentaires : 3
Lus : 2496

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Gorkovitch (H) 26/01/2016 13:41 X

    Que manigancent encore nos parents toucouleurs du Sénégal et de la Mauritanie? À mon avis une telle organisation devrait englober tous les ressortissants de l'ancien O.É.R.S. (Organisation des États Riverains du fleuve Sénégal): Guinée, Mali, Mauritanie et Sénégal; toutes ethnies confondues. Mais là ce n'est pas le cas. Si je vois ne sont inclus que deux de ces États (Mauritanie / Sénégal). Et l'indicatif régional de votre contact au Canada, le (514)213-2904 est un numéro d'un résident de Montréal (un certain Mussa Mbaaré Samba Guéladio Abdoul Ba) et jamais à ma connaissance une activité allant dans ce sens n'a été initiée ici à Montréal. Qui trompe-t-on avec une organisation aux relents ethnocentristes? Arrêtez vos neddo ko bandum! NON À LA TOUCOULORISATION DE LA VALLÉE! LA LUTTE CONTINUE!

  • beydutam (H) 26/01/2016 10:09 X

    À quoi rime ce galimatias! Rien que des opportunistes!

  • ngaari aalam (H) 26/01/2016 01:59 X

    C est du voyez moi. Chacun s'occuppe de chez soi, son quartier, son village, et a long terme la vallee sera bien geree dans l interet de ses ressortissants. Le malheur est que chacun pense pour soi, jamais pour tous.