29-01-2016 10:35 - Fermeture des écoles coraniques: Le Pouvoir fait marche-arrière

Fermeture des écoles coraniques: Le Pouvoir fait marche-arrière

Mauriweb - L'Etat a finalement fait marche-arrière dans sa campagne menée depuis décembre contre les écoles coraniques, à l'est du pays, au motif qu'elle ne seraient pas officiellement enregistrées.

Cependant, les autorités auraient décidé de maintenir la suspension d'au moins deux de ces mahadras sur la dizaine concernées. La mesure soutendue, selon les proches du régime, viserait à "tirer la graine de l'ivraie" et à "remonter les sources de financements occultes" de certaines de ces structures de l'enseignement coranique traditionnel.

Un exégète proche du pouvoir avait même soutenu sur un plateau de télévision que faire la lumière sur les sources de financement serait recommandée dans un pays relevant du Sahel, une région tourmentée par le recrutement terroriste.

La fermeture de ces mahadras à l'est du pays était l'une des sources de tension entre le régime en place et les frères musulmans en Mauritanie symbolisés par le parti "Tawassoul".

Le régime du président Aziz, rappelle-t-on, soupçonne les frères musulmans de bénéficier de largesses fiancièrent qui pourraient le destabiliser.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1849

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • HAKUN AMATATA (F) 29/01/2016 11:05 X

    le dossier des islamistes est du domaine réservé des spécialistes expérimentés de l'Etat qui ont un background solide en la matière: ils savent le mener avec tact, lucidité, intelligence et fermeté. Monsieur Yahya OULD HADEMINE (PM) a mal géré ce dossier délicat. Le président AZIZ a très bien saisi et cerné les boudes de son premier ministre maladroit sur toutes les questions. Parmi ses bourdes: (scandale avec Ambassadeur de France, le décorticage du programme Emel, la fermeture Mahadras, la gestion dialogue national, l'infiltration ratée des islamistes et du RFD, les conflits avec les membres de son gouvernement, la nomination de ses cousins proches à la CNSS, SNAT, aménagement rural, SONIMEX, primature, APAUS........Hademine est une bêtise.........que dieu sauve la Mauritanie de cet homme maladroit.