03-04-2016 14:27 - Adrar : les zaouïas algériennes constituaient des centres de rayonnement africain (rencontre)

Adrar : les zaouïas algériennes constituaient des centres de rayonnement africain (rencontre)

APS - Les zaouïas coraniques et le soufisme algérien ont rayonné sur les pays africains et ont largement contribué à la propagation des valeurs de modération et de tolérance, ont indiqué des participants au séminaire international sur "L’école de soufisme algérienne et ses ramifications africaines", ouvert samedi à l’Université d’Adrar.

Les zaouïas coraniques et le soufisme algériens ont constitué, grâce aux efforts des érudits et Chouyoukh, ont rayonné sur les pays africains et ont contribué à la propagation de la religion et de ses valeurs de modération, d’équité, de tolérance et d’amitié, ont affirmé des intervenants, Choyoukh de Zaouïas, érudits et chercheurs, lors de cette rencontre internationale de deux jours.

Cheikh de la zaouïa Kountia d’Adrar, Hadj Mohamed Kounti, a évoqué les efforts des Ouléma et Chouyoukh dans la propagation, depuis des siècles, des sciences et du Savoir en Algérie, dont ils ont fini par faire une destination d’apprenants et d’adeptes de la Tariqa (confrérie) Kadiria, venus de différentes contrées africaines puiser des sciences religieuses et linguistiques.

La zaouia a ainsi contribué au raffermissement des liens entre l’Algérie et son environnement africain, a-t-il dit.

Cheikh Lamine Hammadi Abderrahmane du Niger a, dans une allocution au nom des délégations africaines participantes, mis en exergue la consolidation des liens scientifiques, dont les socles ont été jetés par les Ouléma et confortés par le biais des caravanes commerciales, avant d’appeler à la création d’un centre de formation des imams et prédicateurs à Adrar à la satisfaction des pays africains pour puiser de la science et des enseignements justes de l’Islam.

Cheikh Mohamed Ishak de Mauritanie, a, de son côté, abordé le rôle du soufisme dans la prévention de l’extrémisme, "deux concepts aux antipodes l’un de l’autre, le soufisme louant les valeurs sublimes de la religion islamique et la coexistence, et l’extrémisme ne s’intéressant pas à la démonstration du droit chemin mais à la condamnation de ceux ne partageant pas les mêmes convictions, sur la base d’une fausse interprétation de la religion."

"Les extrémistes se sont, ainsi, érigés en juges et non pas en prêcheurs de la bonne parole", a-t-il souligné à ce propos.

Ouvert par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, ce séminaire international se poursuit par l’animation de communications ayant trait aux "situations et perspectives des confréries de soufisme en Afrique", "le rôle de la Tariqa Kadiria dans la propagation de l’Islam en Afrique" et "les Ouléma algériens et leurs ramifications scientifiques en Afrique".

En marge de cette rencontre, de deux jours, sont prévus des visites guidées en l’honneur des délégations participantes au niveau des zaouïas et écoles coraniques de la région, pour s’enquérir de leurs efforts dans l’éducation des jeunes générations selon des valeurs religieuses de modération.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1734

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • moukhabarat (F) 03/04/2016 18:07 X

    @ELHAGHIGHA Ne pas confondre (zwayas=caste des marabouts chez les maures) et zawiya (dont le pluriel zaouïas) qui veut dire une école du soufisme.

  • ELHAGHIGHA (H) 03/04/2016 16:50 X

    Oui,les zaouas avaient rayonné et continuent à le faire par leurs malhonnetés intellectuels en tout cas en Mauritanie.S'il n'y'avait pas cette malhonneté des Zaouas il y'aura cohesion sociale entre les differentes couches du peuples.

  • moukhabarat (F) 03/04/2016 15:21 X

    Excellente initiative pour lutter contre l’extrémisme religieux des wahabites. Mais l'Algérie doit aussi sortir ses sous pour aider ses voisins...