02-05-2016 19:00 - Réponse N° 2 Suite au droit de réponse de la MSP Sa ayant pour titre "Des allégations sans fondement et une confusion notoire"

Réponse N° 2  Suite au droit de réponse de la MSP Sa ayant pour titre

Coordination des licenciés de MSP.sa - Il est important de noter que celui qui écrit au nom de la direction de communication n’a pas l’esprit sportif, et qu’il n’est pas victime d’injustice et qu’il ne détient pas de réserve encore de termes d’arrogances, car le bon tireur doit conserver sa dernière balle ; et que la polémique visée n’a pas de résultat…

Il ignore aussi, que la Direction Générale de la Sureté Nationale, étant tutelle est possédante des preuves à conviction de vos décisions et notes relatives et en dehors de toute référence légale requise en la matière.

L’Inspection Générale du MIDEC détient à son tour les mêmes preuves de l’illégalité des actes des responsables de cette même société.

Quand au droit de réponse, il est ridicule par le simple fait qu’il est contraire aux réalités visibles à qui peut être à vide de bon sens, notamment au sujet des points suivants :

- Aminata Keita Mle : 2854 de nationalité Malienne travaille bien à la MSP en fonction au PNUD ; ainsi que le Caporal Sud Africain et de nombreux employés étrangers pour le compte de KINROS TASIAST et dont aucune preuve ne peut être apporté sur une telle Mauritanisation de leurs postes. Les prétendus Mauritanisation des postes au niveau de TASIAST ne sont que des arrangements et faveurs accordées aux proches de certains hauts cadres du commandement de la MSP, car de par leurs nombres niveaux intellectuels et de formations, ils sont loin de pouvoir remplacer un quelconque expatrié.

En plus cet écrit, a passé sous silence, le recrutement de personnels civils en lieux et places des candidats et ayant droits de la force publique dont ils auraient le « pseudo-souci » de recruter soit disant. Pour confirmer cette injustice et violation flagrante des articles de la loi 2009-025 à l’égard des ayants droits, je cite à titre d’exemple :

- Superviseur :Mohamed O/ Taleb site Ministère Agriculture (Civil)

- Superviseur :Moustapha Med Sougou Fara Mle : 1736 (Civil)

- Contrôleur :Med O/ Brahim Frère du Colonel retraité (Tourad O/ Brahim) Directeur du Publique à la MSP

- Vigile : Ely O/ Saleh Mle : 455 (Civil)

- Vigile : Mamadou Boubou Thiam Mle : 1511 (Civil) etc…

Au sujet de la prétendue confusion entre prêt et subvention, elle ne peut être que dans l’esprit subjectif de votre rédacteur car pour notre mouvement, il s’agit belle et bien d’une subvention généreuse du chef de l’État pour laquelle nous sommes très reconnaissant, car étant à l’origine du déblocage du prêt dont nous avons bénéficié, prêt de la caisse de dépôt de Développement (CDD) pour matérialiser cette initiative à haute portée sociale qu’apparemment on cherche à nier en vue de la détourner de son objectif réel ou un subterfuge.

Au sujet de la fiche de paye, qui du reste n’est jamais établie mensuellement, on s’aperçoit très bien qu’un bénéfice de plus de 32 % est retenu sur les salaires par rapport aux montants de la grille officielle fixée dans le contrat de l’État, qui malheureusement confirme un tâcheronnat. En outre ces fiches ignorent illégalement dans leurs libellés les primes de panier, les heures supplémentaires etc…. Prévu par la Convention Collective de Travail pour des travailleurs victimes d’un esclavage moderne, car travaillant plus de : Quarante (40) heures par semaines.

Au sujet de recrutement de : Cent Vingt (120) agents, là encore vous mettez la lumière à travers vos écrits sur la malhonnêteté de vos agissements, car ces agents qui touchent : Cinquante Deux Mille Cent Soixante Dix Huit Ouguiya (52.178 UM) mensuellement ne peuvent remplacer : Vingt et Un (21) superviseurs et contrôleurs contractés à l’État avec un salaire variant entre : 194.573 UM et 131.033 UM par mois. Si ce n’est pas une escroquerie on n’en est pas loin.

Pour le reste devinez chers lecteurs que celui qui peut faire ce genre de (coups) contre l’État, que ferait-il des droits de pauvres innocents citoyens. Ensuite pourquoi faire référence à la tutelle et à la Commission Nationale de Coordination des Institutions Privées au sujet de ces barèmes de salaires, alors que vous savez pertinemment ainsi que ces institutions que vous ne vous êtes jamais référé ni soumis à aucune de leurs instructions ni hiérarchie dans les mesures que vous prenez unilatéralement et sans l’avis d’aucune Assemblée Générale des Actionnaires, qui ne s’est jamais réunie durant votre règne.

Parlant de la loi au sujet de la limite d’âge à Soixante (60) ans, son application n’a pas été respectée, ni généralisée et êtes-vous disponible à la vérification ? c’est dire que cette loi a été bafouée par son interprétation discriminatoire dont on a fait usage pour mettre à la retraite certains individus pourtant plus jeunes que d’autres encore maintenus… Pourtant la loi dans ces principes doit-être générale et non discriminatoire et ne peut souffrir d’interprétation surtout subjective en faveur de certains et au détriment d’autres.

Toujours dans le domaine de cette illégalité des mesures prises dans ce domaine, la loi 67.039 du 03 Février 1967 visée dans la lettre de préavis ne concerne en rien la mise à la retraite du personnel de la MSP s.a dont la gestion relève de la loi 2009.025 du 07 Avril 2009 qui stipule l’âge de recrutement tout en ignorant totalement celui de la retraite, car elle a été constituée pour la réinsertion des retraités à l’exercice des activités énumérées. En somme aucun texte légal n’a servi de base à la prise de cette décision de mise à la retraite qui n’est motivée apparemment que pour des motifs de gains (augmentation dividende) au lieu de la prise en considération de son aspect social pour lequel la société a été créée.

Au sujet de la gabegie et de la mauvaise gestion de la MSP s.a, veillez trouver entre autre ci-dessous quelques actes flagrants :

- L’augmentation du salaire mensuel de l’Administrateur Directeur Général de : 450.000 UM à 1.050.000 UM plus carburant et autres avantages. - Les Directeurs dont les salaires : 450.000 UM et 60.000 UM Frais gasoil mensuel

- L’augmentation du salaire de son secrétaire (sous-officier) à 260.000 UM au détriment des salaires d’autres officiers chef de service frustrés qui touchent 152.000 UM.

- Des salaires accordés à des individus qui n’ont pas de présence établie au niveau de la société en ce qui concerne le rendement (réservons actes justificatifs).

Tout au long de cet écrit on ne peut qu’être édifié sur la gestion bafouée du personnel et des finances de la société, ce qui a déjà conduit a des mécontentements qui couvrent au niveau du personnel et des ayants droits de la prestation de recrutement de la MSP s.a qui sont proches de l’explosion.

Tout cela pourtant n’est que l’œuvre d’un seul homme qui s’entête à vouloir faire de cette société son bien personnel qu’il peut utiliser comme bon le semble et sans se référer à quiconque ; faisant fi des raisons de politiques sociales à l’origine de sa création, car devant lutter efficacement contre la pauvreté comme la si bien voulu le Chef de l’État dans sa vision éclairée au sujet de ce glorieux et humanitaire projet.

En tout cas on s’achemine vers le contraire de l’esprit de cette initiative présidentielle quand on veut affamé volontairement cent Trente familles (130 employés) par cette mesure qui constitue la première vague des retraités et qui sera suivi d’autres en instances des réactions provoquées par la première.

Nous souhaitons le soutient de notre cause par toute volonté inspirée par la moindre morale où justice divine.

« Et le combat continue jusqu’à satisfaction ».

Le Coordinateur des Licenciés de la MSP s.a

Ahmed Dada Mohamed Ghadhi

Portable : 26 60 13 35 – 36 60 13 35



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1539

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Symaodo (H) 02/05/2016 20:16 X

    avec des preuves pareilles,ce type semble honnête et de très bonne fois. (***)