19-06-2016 11:35 - La CGTM condamne le harcèlement du président de l’UNPM

La CGTM condamne le harcèlement du président de l’UNPM

Le Calame - La Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie (CGTM) dénonce « la volonté cesse renouvelée des pouvoirs publics de s’immiscer» dans le fonctionnement interne de l'Union Nationale du Patronat de Mauritanie (UNPM)-le principal collectif des employeurs du pays, dans une déclaration rendue publique samedi.

Depuis plusieurs mois, la presse mauritanienne évoque des informations faisant état de la volonté du pouvoir de chasser de la tête de la principale organisation patronale l’actuel président, l’homme d’affaires Ahmed Baba Ould Azizi.

Ainsi, cette semaine, un organe de la presse en ligne a rapporté des propos très durs qu’aurait tenus le premier Ministre, Yahya ould Hademine, attaquant le président de l’UNPM, à l’occasion d’un dîner de rupture du jeûne auquel ce dernier n’était pas présent.

Cette attitude « est une violation flagrante de la constitution et des règles de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) », note la CGTM.

La déclaration déplore « une campagne musclée et ciblée touchant les présidents des différentes fédérations formant l’UNPM, afin de leur imposer une destitution pure et simple de l’actuel président, M. Ahmed Baba Ould Azizi, démocratiquement élu par les assemblées compétentes et irrécusables.

"Cette situation traduit encore une fois de plus l’irrespect du principe du tripartisme, socle fondamental et unique en son genre au sein des organes des Nations Unies (ONU), qui noue et entretient les rapports professionnels entre les partenaires sociaux de chaque pays membre de l’OIT", écrit la Confédération.

Devant cette volonté manifeste de fouler aux pieds les libertés fondamentales consacrées par la constitution en son article 10, la CGTM "dénonce avec la dernière énergie une dangereuse escalade et une atteinte à la Convention 87 de l’OIT, ainsi que des harcèlements outranciers à l’encontre des dirigeants des organisations patronales et syndicales", peut-on lire dans la déclaration de la centrale syndicale.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2288

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • zouber (H) 19/06/2016 14:37 X

    Pour en finir avec ces tergiversations Il faut pousser les militaires à rejoindre leurs casernes et basta de leurs intrusions dans la vie politique de ce pays.Et ça le peuple en est parfaitement capable.

  • Sathayrois (H) 19/06/2016 14:33 X

    Ould Hademine avait demandé ta pendaison depuis l’autre soir au diner avec les autres hommes d’affaires, il a qualifié de juif ton refus de ne pas démissionner du patronat et de céder ta place au militaire, il faut savoir que Aziz a ses complices dans le patronat, comme son cousin du ni RFD, ni UPR, ni rien du tout, faites attention les sourires vous trompes avec vos compagnons dans le patronat, les hommes honnêtes et sérieux ne sont pas le cousin du président, qui depuis son remboursement devient silencieux et travail pour l’autre.

  • pyranha (H) 19/06/2016 11:49 X

    Ce jeune Mauritanien au look Pakistanais ou Indou ,percera dans le gouvernement après Aziz,car les médiocrités vont logiquement disparaitre de la scène Mauritanienne ou c'est la Mauritanie qui disparaitra.