19-02-2017 19:30 - Mauritanie : 75 millions pour un retour au bercail des pêcheurs sénégalais

Mauritanie : 75 millions pour un retour au bercail des pêcheurs sénégalais

Ndar Info - Le gouvernement du Sénégal a mobilisé une enveloppe de 75 millions de francs CFA pour encourager les pêcheurs sénégalais établis en Mauritanie, qui le désirent, à rentrer au bercail. Le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, Oumar Guèye, a fait l’annonce en indiquant que les autorités des deux pays travaillent sur ce dossier.

De nombreux pêcheurs sénégalais sont établis en Mauritanie. Ils y exercent leur métier en collaboration avec des Mauritaniens. Mais ils disent être, depuis quelques mois, la cible de tracasseries des autorités mauritaniennes. Ce qui, regrettent-ils, rend difficile leur travail.

S’il précise qu’aucun étranger n’est arrêté en Mauritanie pour exercice de son métier, Oumar Guèye dit œuvrer pour un retour des pêcheurs sénégalais dans leur pays.

L'AS





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2326

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Moussa66 (H) 20/02/2017 10:23 X

    C'est une honte pour la Mauritanie. Pourquoi faire chasser les pêcheurs sénégalais hors que nous n’avons pas assez de pêcheurs qui peuvent ravitailler suffisamment le marché Mauritanie? Pourtant il y a beaucoup de bateaux étrangères qui pêchent sans autorisation dans nos eaux. La Mauritanie a chassé les taximans sénégalais maintenant le tour les pêcheurs demain sera le tour des ouvriers sénégalais donc le Sénégal doit réagir avant qu'il soit trop tard. Il doit chasser tous les commerçants mauritaniens ou les éleveurs mauritaniens. C'est vrai nous sommes des voisins qui doivent vivre en paix mais les autorités mauritaniens se comportent avec le Sénégal d'une façon très méchante. Pourtant les ressortissants des voisins comme le mali, l’Algérie, et le Maroc exercent leurs activités normale en Mauritanie pourquoi pas les sénégalais. C’est Honteux!!! Tout le pays a senti ces jours ci la rareté du poisson sur le marché mauritanien ce qui fait que les prix sont très augmentés.