03-05-2017 10:52 - Fin de la grève de taxis à Nouakchott

Fin de la grève de taxis à Nouakchott

Le trafic a repris ce matin à Nouakchott, a constaté un journaliste de cridem qui a visité les principales gares routières de la ville, à l’image de carrefour Madrid, Polyclinique, Medina 3 prés de l’ex-centre culturel irakien et au carrefour BMD.

Les taxis aux couleurs jaune et noir, ont refait surface en grand nombre. Mais la grève aura été des plus pénibles pour les populations de Nouakchott. Tous les faubourgs de la capitale politique mauritanienne, étaient littéralement isolés. C’est là où se concentre 75% de d’un millions d’habitants à Nouakchott.

Nouakchott où commerçants, fonctionnaires, écoliers, étaient affectés. Mardi soir les ministres des transports et son collègue de l’intérieur ont annoncé que les mesures à l’origine de la grève, n’ont pas encore été appliquées.

D’où l’étonnement du ministre des transports Ould Khouna. Nous n’avons immobilisé aucun véhicule. Nous n’avons même pas les carnets du trésor public libellés pour le code de la route reformé. Aussi, les 20.000 d’amende annoncée ne concernent pas les taxis, mais plutôt les véhicules personnels aux vitres teintées a précisé Ould khouna sur les antennes de la tvm service public.

Quand au premier flic de la république, le ministre de l’intérieur, il a tenté de rassurer les citoyens : l’état met tout en œuvre pour préserver la sécurité et la paix sociale . je ne suis pas au courant qu’un citoyen a été atteint a répliqué Ould ahmedou Ould abdallah à l’une des questions du journaliste qui animait le débat.

Les préoccupations du journaliste sont immédiatement illustrées d’images tournées par la chaine. Des images qui contredits les propos du ministre de l’intérieur qui s’est montré d’emblée, rassurant. les ministres ont fustigé les actes de violences , Pillages des biens d’autrui et agressions physiques des citoyens qui n’ont rien avoir avec le problème.

Mais à l’unisson, les ministres de l’intérieur et des transports, ont tenu à lever tout amalgame : aucun chauffeurs de taxis n’a pillé et aucun n’a caillassé ni véhicules, ni passant, selon les membres du gouvernement envoyés par Ould Abdel Aziz s’expliquer sur l’écran de la télévision du service public la TVM.

Le ministre des transports, a invités les représentants des chauffeurs à se présenter aux services compétents de con département pour d’avantages de précisions.

Par la Rédaction de cridem.org
©Cridem 2017

Commentaires : 0
Lus : 2520

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)