10-05-2017 16:51 - Controverse autour de la distribution d’un communiqué syndical au parlement

Controverse autour de la distribution d’un communiqué syndical au parlement

Sahara Medias - La confédération générale des travailleurs de Mauritanie a distribué hier mardi un communiqué dans lequel elle révèle que le président de l’assemblée nationale Mohamed O. Boilil avait relevé de ses fonctions un employé du parlement, pour avoir distribué un communiqué syndical demandant le paiement de certains droits à des travailleurs de l’institution.

La CGTM ajoute que sa section syndicale avait publié concomitamment avec l’ouverture de l’actuelle session parlementaire un communiqué dans lequel elle déplore les tentatives du bureau de l’assemblée nationale de renier les engagements pris antérieurement à propos du respect et l’application des textes organisant les relations entre l’institution législative et ses employés.

Selon la centrale syndicale, l’employé aurait reçu une demande d’explication du président de l’assemblée nationale avant d’être empêché d’accéder à l’institution. Cette mesure en soit, ajoute la centrale, est une entorse grave à la constitution qui garantit la liberté d’expression et le droit syndical.

Elle a précisé par ailleurs que le président de l’assemblée nationale a dépassé toutes les limites de la courtoisie en s’adressant à son responsable syndical, auquel fut notifié, par la suite, son limogeage de ses responsabilités de chef de la section syndicale qu’il avait occupé plusieurs années durant.

Tout en condamnant les comportements du président de l’assemblée nationale et les propos jugés « indécents et indignes du président d’une telle institution », la CGTM réaffirme son « soutien aux travailleurs de l’assemblée nationale dans leur combat pour obtenir leurs droits professionnels ».

Elle se réserve dit-elle le droit d’ester en justice contre tout celui qui viole les droits des travailleurs ou qui les empêche d’exercer leurs droits pour obtenir l’amélioration de leurs conditions de vie.

En ce qui la concerne, la présidence de l’assemblée nationale n’a fait aucune déclaration en ce sens, et il n’a pas été possible de la contacter pour recueillir sa version des faits.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1639

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)