19-06-2017 16:10 - Fronde dans la justice ?

Fronde dans la justice ?

Mauriweb - Brutalement limogé suite à un différend avec un agent du GGSR, le procureur de Nouakchott Ouest reçoit aussitôt le soutien des ses collègues magistrats.

Mais ce qui est arrivé au Procureur de la République de Nouakchott Ouest, El Khalil Ould Ahmed, comme ce qui est arrivé jadis au président de la cour Suprême Seyid Ould Ghaylani, ils doivent l’accepter comme étant le juste prix de leur silence et de leur soumission passés aux injonctions du pouvoir exécutif.

Combien de personnes a –t il envoyé illégalement en prison sur simple instruction, comme ce fut le cas des journalistes Jedna Ould Deida et Babacar Baye Ndiaye et bien d’autres? Combien de plaintes motivées a-t-il classé sans suite, tout simplement parce qu’elles visaient des "intouchables" ?

Combien de fois a-t-il accepté de servir d’épouvantail aux mains du pouvoir politique ?

Si les magistrats ont pris l’habitude d’exécuter sans état d’âmes les ordres venus "d’en haut" ils ne peuvent plus se prévaloir de l’indépendance de la justice consacrée par la Constitution et ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes pour avoir sacrifié la quintessence de leur profession sur l’autel des petits intérêts matériels.

Nous avons encore en mémoire le procureur de la République de la ville de Rosso Monsieur Sidi Mohamed Ould Moulaye Ahmed envoyant en prison en pleine session parlementaire le sénateur Mohamed Ould Ghadda pour un tragique accident de la circulation et ce en dépit de son immunité parlementaire et se rendant du coup complice de la saisie illégale de ses téléphones et agendas.

Le propre secrétaire général du Club des magistrats Cheikh Ould Baba Ahmed ancien Procureur de la République, qui aujourd’hui s’est fendu d’un communiqué dans lequel il s’élève contre les immixtions répétées du pouvoir exécutifs en sait quelque chose.

Il faut dire que cette fronde des magistrats intervient après une série de déconvenues orchestrées par l’actuel "Garde des Sceaux" Brahim Ould Daddah. Tout a commencé en Avril de l’année dernière quand suite à une inspection huit magistrats sont épinglés suite à des verdicts prononcés dans différentes affaires liées à la drogue puis en Novembre de la même année, le juge de Tamcheket se fait confisquer son véhicule par des douaniers qui lui auraient fait subir des vexations et ce dans sa propre juridiction.

Curieusement les deux institutions qui ont attenté à des magistrats (GGSR et Douane) sont dirigées par des généraux En Avril 2017 le Club des Magistrats s’insurge contre l’inspection générale dépêchée au Hodh Charghi et ce au lendemain du verdict de l’affaire de Bangou comme pour désavouer le juge qui a tranché dans cette affaire très politique. Nous n’avons souvenir qu’un seul magistrat a démissionné pour protester contre les tentatives de mainmise du pouvoir politique sur l’appareil judiciaire.

Tant que les magistrats n’auront pas pris conscience eux même de l’importance de leur indépendance et qu’il s auront lutté pour la concrétiser dans les faits nous ne sortirons pas de l’ornière !

B.C.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 4400

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Bertrand (H) 23/06/2017 12:03 X

    Les militaires. Nous parlons des gradés, veulent-ils devenir si vils, eux qui sont fiers d'être mili terre. Le pouvoirs doit faire en sorte que le pays ne soit l’otage d'aucun groupe armé soit-il ou désarmé. Chacun doit pouvoir prétendre à une chance, formellement, égale à celle des autres. Mieux pour préserver le pays, il faut axer sur la qualité, sur une selection saine et une répartition des ressources huamines du pays chacun selon ce qu'il sait faire le plus. Le zoulm ou tyrannie est synonyme d'obscurité,et le zalim ne pourra jamais bénéficier de la guidance de son créateur. Et ALLAH dit dans le saint Quran que s'ils veut détruire une cité (peuple ou population) il oriente ses oiseux qui se lancent dans les pratiques prohibées, elle mérite alors la sentence et il l'anéanti d'un tel aneantissement. أعوذ بالله من الشيطان الرجيم و إذا أردنا أن نهلك قرية أمرنا مترفيها ففسقوا فيها فحق عليها القول فدمرناها تدميرا صدق الله العظيم و بلغ رسوله الكريم صللى الله عليه و سلم

  • doudou19 (H) 23/06/2017 11:26 X

    B.C vous resterez à jamais sous les bottes des sales et puants militaires comme tu le dis. Qu'est ce que tu as contre les militaires? Je ne dirai aucun mot contre les civils que je respecte beaucoup pour la simple raison qu'ils sont frères, amis, cousins etc.. intellectuels. Soyons honnêtes en soi et n'incrimines pas tout le monde. Sois direct sans contour. Il faut aller droit au but. Celui qui se sente morveux qu'il se mouche.

  • Bertrand (H) 23/06/2017 10:47 X

    Une chose est sûre, il y a quelque chose qui ne sonne pas bien. Nous avons des parents et des enfants qui ont tous participé aux concours de recrutement de la police, l'armée, de la gendarmerie, de la marine des GRSS dernièrement, chaque fois, les choses suivantes se passent : 1. pendant le dépôt des dossier se sont des gradés et des soldats qui viennent casser les rangs et déposer des dossiers par pile, 2.Au moment des épreuves physiques des voiture des différents corps viennent déposer aux yeux de tous les participants des candidats à quelques dizaine de mètres du point d'arrivée. 3. Au moment des épreuves écrites c'st le chaos et les organisateurs du concours disent ouvertement et publiquement au candidats écrivez, n'écrivez pas, trichez, faites ce que vous voulez, la liste des candidats retenue est déjà établie. 4. Parfois les résultats tardent à être publiés et parfois en raison de la difficulté de faire arbitrage entre ceux qui se partagent les postes, le concours est tout simplement, laissé aux oubliettes. Ce genre de pratique est annonciateur de la fin de tous les régimes d’exception, dans le monde. le limogeage sans forme ni manière du procureur de la république homme aimable, travailleurs et bien dosé est un point qui vient s'ajouter à la liste des prémisses à la débandade.

  • sammbasy (H) 19/06/2017 17:32 X

    L'auteur est guidé par l'amertume qui lui a fait perdre la lucidité, et par désir de vengeance. Tant mieux si les magistrats (comme les sénateurs) se rebiffent, nous les soutenons contre les immixtions répétées de l'exécutif; mieux vaut tard que jamais. Notre pays est sous la botte des généraux, il est temps que nous refusions enfin leur dictat : trop c'est trop ! Un seul slogan : l'armée aux casernes !

  • jakuza (H) 19/06/2017 16:25 X

    Article qui plaide "à charge" contre les magistrats qu'il ... défend "en même temps"! L'auteur aurait du éviter les amalgames et nous instruire des éléments qu'il a l'air de détenir....