28-06-2017 11:57 - Mauritanie : le silence officiel autour du virus de Crimée-Congo

Mauritanie : le silence officiel autour du virus de Crimée-Congo

Alakhbar - Les autorités et médecins mauritaniens continuent d’observer le silence autour du virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo (FHCC) après que le laboratoire de virologie de l’Institut Pasteur de Dakar a confirmé la présence du virus sur trios (3) patients venus de la Mauritanie, selon des documents officiels obtenus par Alakhbar.

Dans un circulaire du Ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale en date du 16 juin 2017, il est écrit : « Nous avons eu à diagnostiquer en un mois, trois (3) cas importés de fièvre virale hémorragique Crimée Congo venant de la Mauritanie. Ces cas ont été pris en charge dans les hôpitaux de Fann et de Dantec.»

Un des trois patients concerne une fille qui a été admise à l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar le 4 Mai 2017, selon une correspondance de l’institut dont Alakhbar s’est procuré une copie.

Lire aussi: Sénégal : 3 cas de fièvre de Crimée-Congo en provenance de la Mauritanie

Pour la fille, « la recherche des anticorps contre le virus de Crimée-Congo (FHCC) s’est révélée positive, a écrit l’Institut Pasteur. A la suite de ce premier résultat, un deuxième prélèvement avait été aussi demandé par le laboratoire pour une confirmation et qui fut aussi positif aux IgM FHCC. ».

La fille aurait été piquée par une tique au niveau de l’oreille et une structure sanitaire de la Mauritanie aurait même extirpé cette tique, a noté l'institut.

Parmi les parents qui ont accompagné a fille, « certains avaient développé des signes similaires et des prélèvements avaient été obtenus parmi lesquels sa maman avait aussi des anticorps IgM dirigés contre la FHCC », a ajouté l’Institut Pasteur de Dakar.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2483

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • abouth (H) 28/06/2017 14:31 X

    Les médecins mauritaniens sont aussi compétents et aussi respectueux du serment d'Hypocrate que leurs collègues à l'étranger ; Alkhbar organe officiel des frères musulmans de Mauritanie (Tawassoul) sont toujours prêts à relayer le dénigrement de leur pays, que ce dénigrement vienne de l'est (Qatar), du sud (Sénégal) ou d'ailleurs... C'est le patriotisme à l'Islamiste mauritanien!!!

  • Bertrand (H) 28/06/2017 13:04 X

    Il est malade de crimée congo

  • ministre (H) 28/06/2017 12:33 X

    Mon cher Bertrand (H) ou bertruand arrette cet esprit qui consiste à accuser les autres. La Mauritanie a intérêt à communiquer sur cette maladie dans l’intérêt de la nation. Dakar agit en professionnel. C'est à nous d'essayer de trouver le mal avec nos frontières poreuses.

  • Bertrand (H) 28/06/2017 12:14 X

    Comment crimée congo a t il pu arrivé en Mauritanie sans traverser une bonne partie de l'Afrique de l'Ouest et passer par le Sénégal ou le Mali. A-t-il agit en bon clandestin, non sinon il aurait continuer son chemin vers l'Europe. Je pense que ça fait un peu partie des bons office de notre voisin éternel qui ne manque pas d'occasion de signaler que tout mal vient de chez nous, même quand il vient du Congo ou du Bostwana. Nos voisins les USA de l'Afrique sont immunisés tout est Nickel chez eux.