29-07-2017 07:45 - Le rejet du référendum "anticonstitutionnel" s'est justifié, selon Ould Mansour

Le rejet du référendum

Tawary - Selon le président en exercice du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), Mr Mohamed Jemal Ould Mansour, le référendum constitutionnel proposé par les autorités est vide et sans contenu politique.

Au cours de la conférence de presse, tenue, hier, jeudi, à Nouakchott, Ould Mansour a affirmé que le rejet total des amendements "anticonstitutionnels" par les mauritaniens s’est justifié par la faible présence des populations dans les meetings présidés par Mohamed Ould Abdel Aziz, à l’intérieur. Et c'est ici, un signal fort pour Mohamed Ould Abdel Aziz qui a choisi "la fuite en avant".

A propos de la répression brutale subie par les marches populaires pacifiques de l’opposition démocratique, il a dit que les partis de l’opposition n’ignorent pas la loi et le rôle de la force publique. L’opposition n’acceptera pas de manifester dans la légalité pour dénoncer le complot des autorités, a-t-il ajouté.

« Nous avons été réprimés, mais aucune force ne freinera notre droit de manifester », a-t-il indiqué.

Selon les termes d’Ould Mansour, président de l’opposition démocratique, ce bloc et le peuple mauritanien sont déterminés dans leur lutte contre le faux et l’injustice.

Ce vendredi 28 juillet, le président du Rfd, Mr Ahmed Ould Daddah, a cours d'une conférence de presse, précisé que le pays est conduit vers une destination inconnue.

"Les lendemains prochains sont incertains et douteux pour citoyen le mauritanien tant que le pouvoir actuel continue sa politique aveugle",a dit Ould Daddah.

Il a au passage dénoncé l'usage de la force employée par les forces de police, le mercredi, pour disperser les militants de l'opposition en marche pacifique et légale.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 868

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • elhousseinou (H) 29/07/2017 08:03 X

    Bonjour Si l opposition est sûre que les populations n approuvent Pas, elle n a qu'à aller au référendum Mais faire de la politique et à chaque fois de défiler Elle n a qu' à défier Aziz au lieu de créer des troubles Aller aux urnes pour montrer votre poids