31-08-2017 01:30 - Entretien avec M. Ibrahima Seck, vice président de L’AJR -ROSSO: « nous tournons autour du développement durable de notre ville… »

Entretien avec M. Ibrahima Seck, vice président de L’AJR -ROSSO: « nous tournons autour du développement durable de notre ville… »

3couleurs.info - L’AJR, (Association des Jeunes Rosso), fondée en Novembre 2008, inscrite au journal officiel de la République Islamique de Mauritanie, est une association apolitique fondée par des jeunes qui croient que la jeunesse constitue pour eux un véritable levier de développement de leur ville.

L’AJR, vise par de ses activités à contribuer à la réalisation des programmes en matière de développement Socio-éducatif, sanitaire, culturel et sportif de la ville de Rosso et ses environs.

Dans un entretien exclusif qu’il a bien voulu nous accorder, le vice président de cette Association, M. Ibrahima Seck, parle entre autres, des objectifs de l’Association ,de ce qu’elle a déjà faite et ce qu’elle compte faire dans l’ avenir.

Lisez !

3couleurs.info: Qu’est-ce qui vous a motivé en tant que jeunes de Rosso à créer une telle Association qui porte le nom d’AJR (Association des Jeunes de Rosso).

Ibrahima Seck: « En tant que jeunes Rossossois, Beaucoup d’idées nous ont amenés à créer cette Association. Parmi ces arguments, nous avons entre autres, l’intention particulière de contribuer au développement de notre ville, en renforçant les idéaux et les valeurs humaines entre tous les fils de Rosso où qu’ils soient.

Contribuer au développement Social, par des actions solidaires en santé de la population, environnement, infrastructures diverses et de lutte contre la pauvreté. On a également la popularisation de la vie publique et la volonté ferme des jeunes au renforcement de l’Etat de droit. Il y a aussi la participation effective de la population à la gestion du développement.

Ce sont ces quelques arguments forts qui nous amenés à mettre en place cette Association dont les activités sont lancées depuis quelques années.

3couleurs.info : Quels sont les objectifs que vous fixez à votre fondation ? »

Ibrahima Seck : « Les objectifs sont globalement tournés autour de l’unité et du développement durable. Nous avons également comme objectif, la participation à la sensibilisation de la jeunesse, à la consolidation et à la promotion des idéaux de progrès prônés par les Rossossois.

Mais également nous avons comme objectif de proposer des stratégies de développement très novatrices à travers des projets de développement durable, notamment dans le domaine de l’environnement, qui concerne le domaine de l’eau et de la santé. Nous soutenons aussi des activités éducatives dans les établissements d’enseignement publiques, parce qu’il faut qu’on apprenne aux jeunes à pratiquer les valeurs populaires. »

3couleurs.info: Quelle différence y a-t-il entre votre Association et les autres structures à Rosso ?

Ibrahima Seck: « Notre association est apolitique qui a des objectifs et des projets. Ce qui veut dire que nos activités seront pérennes. Il ne s’agit pas d’un mouvement de soutien ou autre. L’AJR est très loin de la politique. Elle est tout simplement une Association des jeunes Rossossois qui a des activités importantes à mener sur le terrain et au profit de Rosso.

D’ailleurs et depuis les années précédentes, comme vous le savez, l’AJR effectue au moins deux activités par an à Rosso, nous intervenons par des actions pérennes au niveau local. C’est actions touchent :

- La réhabilitation, constructions et nettoyages des murs de clôtures des cimetières et leurs nettoyages ;

- Des actions humanitaires, de distribution de vivres en période de Ramadan au profit des mosquées, écoles coraniques, aux Handicapés à Rosso et villages environnants ;

- Installation des climatiseurs dans les morgues à Ndjourbel, escale médina, ainsi que la peinture et le changement de fenêtres etc...

- Participer aussi aux actions de santé comme les caravanes médicalisées périodiquement organisées et d’autres activités par nos partenaires comme APJR et AJSR.

Dans chacune de ces actions, nous sommes assistés par plusieurs responsables, les Chefs religieux et coutumiers, les associations de jeunes et des femmes et d’autres acteurs de développement.

La Promotion de la paix est aussi l’un de nos objectifs, parce que rien n’est possible sans l’unité et la paix. Qui parle d’unité et de paix parle aussi de cohésion entre toutes les couches. Donc c’est autant dire que cette Association est loin d’être une chose politique.

N’oublie pas que l’AJR est l’initiatrice de la clôture du cimetière de Ndounkhaye, une action longtemps sollicitée par la population, les Imams, lors d’une journée de nettoyage et récital du saint coran ; c’ est en avril 2016 que nous avons effectue la pose de la première pierre en présence des Imams Abass Ka et Imam Abdoul AZIZ Mbaye Wade, pour vous dire les travaux sont actuellement à 75%. »

3couleurs.info : Votre fondation n’est-elle pas opportuniste ?

Ibrahima Seck : « Non, nous sommes très loin de ça et que les Rossossois se sont déjà rendu compte que nous ne sommes pas opportunistes. Nous savons tous que quand il s’agit de développement, il provient des jeunes il ne s’agit pas de résulter des ressources, mais il faut mobiliser les jeunes et leurs faire comprendre l’enjeu de nos actions.

3couleurs.info : Que pensez-vous des hommes politiques de Rosso ?

Ibrahima Seck : Comme vous les savez nous appelons les hommes politiques à consacré leurs objectifs sur les jeunes et les femmes si aujourd’hui les choses tardent à Rosso c’est parce qu’il n’y a pas de promotion pour le développement de la jeunesse à Rosso, le manque d’infrastructures dans les domaines du sport et de la culture pose problème.

Nous constatons que le chômage des jeunes a atteint un niveau élevé, l’emploi des jeunes et l’autonomisation des structures de femmes ne s’inscrivent pas en bonne place dans les programmes. Aujourd’hui l’objectif des Rossossois doit s’inscrire du comment amener les populations au changement de mentalité, mais également à s’intéresser à un processus de croissance.

Parce qu’on ne peut pas parler de développement sans parler de croissance et parler de croissance c’est parler des jeunes.

3couleurs.info : Quel appel avez-vous à lancer ?

Ibrahima Seck : Notre association nous tient beaucoup aujourd’hui, vu les multiples actions que nous menons pour Rosso depuis quelques années, chaque année des ressortissants de notre ville nous rejoignent pour y adhérer, par ce que nous sommes loin des politiques.

Nous remercions toutes les bonnes volontés qui nous apportent leur soutien en matériels et finance, les familles aussi.

Les actions que nous menons périodiquement à Rosso ne sont que des exemples de citoyenneté, à démontrer que nous pouvons réussir ensemble avec des projets qui seront bien orientés aux infrastructures comme la réhabilitation du stade ramadan, du terrain de basketball etc.…….

C’est sure que nous allons vers d’autres activités avec l’aide de Dieu et que nous sommes à la disposition de toutes les bonnes volontés qui ont le même objectif et pour le développement de notre ville.

Notre plus grande ambition c’est de finir la construction du mur de clôture du cimetière de Ndounkhaye avec la contribution de tous.

Nous en tant que membres de l’association nous participons par nos propres moyens et que nous lançons un appel aux bonnes volontés, ressortissants, hommes et femmes, pour leurs appuis, ce qui nous permettra de achever les travaux et pour programmer d’autres actions qui sont déjà dans le calendrier 2017.

Pour ces bonnes volontés, il suffit de contacter les personnes et contact ci-après désignées pour vos appuis qui seront toujours les bienvenus. Mme Fatou Diallo: Présidente de la commission de Rosso contact : 46504618 ; Birane Dieng: Trésorier Général à Nouakchott Contact : 47569594 ; Mme Aminata Ndiaye : Représentante de l’A.J.R aux USA.

Merci monsieur Ibrahima Idriss Wade, personne ne peut douter votre engagement pour notre chère ville et vous êtes une valeur sure pour notre chère ville, les autorités et la jeunesse doivent exploiter votre professionnalisme et votre engagement, avant qu’il ne soit trop tard. Vive Rosso, vive sa jeunesse, la ville que j’aime pour toujours. »

Propos recueillis par Ibrahim Idrissa Wade
3couleurs.info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : 3couleurs.info
Commentaires : 1
Lus : 862

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • lass77 (H) 31/08/2017 21:21 X

    Avant de parler de développement durable il faut d'abord parler de développement tout court. On a l'impression que cette ville est maudite, la faute n'est pas liée aux populations mais plutôt à cet État irresponsable.