13-09-2017 09:54 - VIDÉO. Esclavage, discrimination, expulsion des américains…Boubacar Ould Messaoud délie sa langue

VIDÉO. Esclavage, discrimination, expulsion des américains…Boubacar Ould Messaoud délie sa langue

Le président de SOS Esclaves a délié ce mardi sa langue pour se prononcer sur la décision du Gouvernement mauritanien qui a refoulé vendredi 8 Septembre 12 américains activistes des droits civiques.

Commentant cette mesure des autorités mauritaniennes, Boubacar Ould Messaoud s’est dit "très déçu". "On aurait mieux gagné à nous écouter, à nous permettre de rencontrer ces gens-là (les 12 activistes américains des droits civiques, Ndlr). Mais, c’est fait, c’est fait. Nous avons pris acte mais nous pensons que ce n’était pas à faire", a affirmé le président de SOS Esclaves, lors d’une rencontre avec des journalistes, au siège de SOS Esclaves, une organisation anti-esclavagiste.

M. Ould Messaoud a rappelé qu’en invitant les 12 activistes américains des droits civiques, SOS Esclaves ne cherchait pas à "aiguiser les contradictions entre les différentes communautés du pays", tout en réaffirmant son appréciation des "actes posés" par l’Etat mauritanien depuis 1981 pour combattre l’esclavage.

Pour Boubacar Ould Messaoud, le danger de la Mauritanie viendrait de l’extrémisme de ses dirigeants. "Ce ne sont pas nous qui sommes les extrémistes. L’extrémisme, c’est la négation de la réalité, c’est ce qui provoque la haine par la frustration et développe le sentiment d’exclusion, les prises de position violente", a souligné le président de SOS Esclaves.

Par Babacar Baye NDIAYE

©Cridem 2017

-------



Commentaires : 6
Lus : 1528

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • lathirihako (H) 13/09/2017 19:51 X

    @medabdul@kantaki comme on dit en pular héptina woyi sawani diam TRADUCTION (SI ON RECONNAÎT QUEQU'UN ILPLEURE C'EST QU'IL A FAIT QUElQUE CHOSE DE MAUVAIS) pourquoi à chaque fois q'on parle de l'esclavages et d'esclavagistes vous insultez les gens

  • Mawdo1960 (F) 13/09/2017 14:35 X

    Si la Mauritanie n a rien a cacher pourquoi refuser la venue a ces visiteurs. IL n ya pas d esclave Maure blanc en Mauritanie, mais il y a bien des esclaves noirs en Mauritanie.

  • mdmdlemine (H) 13/09/2017 10:53 X

    Un défenseur en chair et en os qui peut bien débarasser la Mauritanie de ses disparités sociales, en trouvant les moyens de concrétiser ses convictions, son combat de longue date contre les inégalités Bravo Boubacar pour cette sortie responsable à tous les égards digne d'un Président de la République

  • KANTAKI (H) 13/09/2017 10:26 X

    ( suite) Les libérer non pas par des ONG américaines mais par la force, et avec vous ! M. Le président de la république, nous en avons assez, les ONG doivent produire un reporting mensuel factuel sur les captures de cas d'esclavage avec identité, localisation et auteur des délits constatés aux autorités mauritaniennes, si non les recépissés devront être retirés ! Nous demandons d'ouvrir des ONG pour libérer les esclaves noirs chez les noirs et interdire les discriminations par le nom, les origines et par le métier natif. C'est tout cela qui bloque le pays et l'empeche de tourner normalement,

  • KANTAKI (H) 13/09/2017 10:20 X

    La négation de la réalité, quelle réalité, est ce que Boubacar Ould Messaoud veut dire que nous avons des esclaves en Mauritanie, lui qui présente les baraques de gardiens haratines à tevragh Zeina comme des symboles de spoliation de terres noires par les maures ( CF France 24)? Ces esclaves ont -tils des documents d'état civil? Sont -t-ils enregistrés , dans ce sa c'est facile d'en faire une liste à présenter aux autorités ! Le recensement électoral les a t-ils pris en compte? Boubacar, amenez nous vos esclaves et nous allons les libérer non pas p

  • medabdul (H) 13/09/2017 10:11 X

    Comment peut on être aussi idiot et naïf que ce type, il y'a plus d'esclaves qui dorment par terre dans les rues aux USA que partout dans le monde, les quelques milliers de dollars que ces couillons vont balancent comme charité leurs frères noirs dans les prisons ,et ceux qui trainent dans les rues hagards assommés par la cocaïne en ont plus besoin,décidément (***) et vous SOS ESCLAVES avez vous construit une crèche,une école pour gosses abandonnes? chez toi ould Messaoud tu as fait quelque chose? jusqu'à présent tu t'agenouilles devant tes maitres.