26-09-2017 14:12 - Chirurgie sélective de l’ENER

Chirurgie sélective de l’ENER

Le Calame - L’établissement National de l’entretien routier (ENER) ne cesse de bricoler les différentes routes de la capitale. La qualité du goudron utilisé et l’absence de normes requises font que nos routes ne résistent pas longtemps aux intempéries. Il suffit de quelques gouttes de pluie pour mettre à nu les nombreux nids de poule qui jonchent les pistes. Et pour parer à ces manquements, l’ENER pratique une chirurgie sélective.

En effet, si certaines rues très passantes font l’objet d’attention de l’établissement, d’autres peuvent attendre des années, dans leur piteux état. Les travaux de réparation ou d’entretien connaissent le même sort.

On bricole et on passe pour repasser. Tenez, les nombreux nids de poule au niveau du carrefour de la foire ont été bouchés, quelques quarante- huit heures avant la pluie d’hier matin.

Ce mardi matin, une équipe de l’ENER est à pied d’œuvre, depuis huit heures au même endroit, parce que tout simplement, les eaux de pluie ont montré combien les travaux de la veille étaient bâclés ; il est fort probable que les équipes de l’établissement reviendront à la même place pour les actions similaires.

Par ailleurs, les travaux de l’établissement sont très sélectifs parce que des nids de poule plus importants, voire plus dangereux sont visibles dans d’autres axes, notamment tout au long de l’axe allant dudit carrefour à la centrale thermique de Nouakchott, au carrefour 3 Poteaux, au croisement du poteau 6...

Ces axes sont inondés chaque fois que la pluie tombe sur Nouakchott. L’axe le plus négligé reste, cependant, celui allant de la station Total de Bagdad vers le centre du même quartier. Les nids de poules et parfois la disparition totale de la couche de goudron rendent difficilement praticable cet axe qui permet pourtant d’éviter le goulot du carrefour Madrid.

Le croisement du garage Arafat ( Elmina) attend quant à lui sa réparation depuis longtemps. Les pluies de la veille de la fête d’Id El Adha ont montré combien ce croisement est mal bâti. Elles ne cessent de montrer combien certains des quartiers de la capitale sont totalement des laissés-pour-compte.

Le principal établissement de l'entretien routier risque tout simplement de disparaître au profit d'autres gros bonnets privés qui ont investi le secteur.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1692

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)