07-10-2017 18:45 - Qu’est devenu l’hotel "Sheraton" inauguré le 23 Octobre 2015 par le président de la républque?

Qu’est devenu l’hotel

Adrar-Info - Inauguré officiellement par le Président Mohamed Ould Abdel Aziz le 23 / 11/2015, dans le cadre de la commémoration du 55émé anniversaire de l’indépendance nationale, le premier hôtel mauritanien cinq étoiles que devait construire le groupe Sheraton International tarde à voir le jour.

Selon l’Agence d’Informations Mauritanienne (AMI) cet hôtel de six étages comprendrait 27 chambres, 39 salles de réunions, vingt pavillons pour hautes personnalités, 12 suites pour VIP, en plus d’un pavillon présidentiel. Il comporte aussi des restaurants et piscines.

Selon, toujours l’AMI, les travaux de construction de cet hôtel prendraient fin en Septembre 2017.

Cette date, étant dépassée, plusieurs internautes se posent des questions concernant le sort de ce complexe touristique qui a été implanté non loin de l’actuel palais des congrès et que personne ne voit profiler quelque part.

Source : http://www.akhbarw.net/

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3960

Commentaires (2)

  • Le Caméléon (H) 07/10/2017 19:28 X

    Comme tous les 5 étoiles qui l’on précédée sans voir le jour, l’argent du marché file tranquillement dans les poches et les comptes de ceux qui l’on initiés, tous les grands projets dans ce pays porte des noms et ont des destinataires bien connu, le peuple rampe dans la misère en attendant des jours meilleurs.

  • Socrateplaton (H) 07/10/2017 19:13 X

    C'est l'une des mille et une promesses non tenues de Aziz. Elles sont tellement nombreuses qu'elles n'étonnent plus personne et le gouvernement n'éprouve même pas le besoin d'expliquer pourquoi ce projet qui a mobilisé la république lors de la pose de sa première pierre n'a connu aucun début d'exécution. De toute façon , notre Mousseilemetta national, le porte parole du gouvernement aurait trouvé une de ses explications alambiquées et mensongères dont il a l'habitude. Pauvre mauritanie!