10-10-2017 08:00 - Le FMI veut donner une "cure d’engraissement" à la Mauritanie

Le FMI veut donner une

Les Mauritanies - Le Fonds monétaire international (FMI) pourrait fournir une aide financière à la Mauritanie dans le cadre de l’accord de la Facilité Elargie de Crédit (FEC). En effet, la Mauritanie et l’institution de Bretton Woods s’apprêtent à ficeler cet acte.

L’institution financière après avoir recommandé au pays de diversifier son économie, donnera de nouvelles perspectives à la Mauritanie afin qu’elle puisse stabiliser sa situation macroéconomique mais également soutenir la croissance inclusive, adopté au niveau du pan de la stratégie de croissance accélérée et de prospérité partagée (SCAPP).

En marge, d’une tournée à Nouakchott du 25 septembre au 6 octobre, l’institution de Bretton Woods a pu échanger avec des autorités mauritaniennes, des mécanismes à adopter pour venir à bout de l’économie mauritanienne, affecté de plein fouet par un déficit chronique de la balance des paiements.

Une situation due essentiellement à la volatilité des cours des matières premières notamment le fer qui représente environ 1/3 du budget de l’Etat.

Ainsi, le chef de délégation du FMI, Eric Mottu, au cours de sa visite a fait savoir que les discussions entreprises entre les deux parties sont de bon augure .Les échanges pourront aboutir à la mise en œuvre de nouvelles réformes.

Le responsable a souligné que les négociations vont se poursuivre à Washington, en marge de l’assemblée annuelle du FMI. Cette fois-ci le dialogue portera essentiellement sur le programme d’investissement public, la politique budgétaire ainsi que les réformes en matière de finances publiques et de politique monétaire, a-t-il indiqué.

A noter que La FEC constitue le principal instrument du FMI, pour soutenir les pays à faibles revenu , notamment en période de crise , à lutter contre la pauvreté mais également à réaliser une croissance à moyen et long terme.

Ibrahima Junior Dia et Diary Ndiaye



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 1756

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • bleil (H) 10/10/2017 16:55 X

    On dit souvent que « les idiotes ne sont jamais aussi idiotes qu'on croit; les idiots, si. » Aziz est contraint d’imiter Ould Haidalla, le berger du Cmsn, qui avait introduit le FMI pour confectionner un PREF dans les années 80 … nous connaissons la suite ! Maintenant que le pays est entre les mains d’un MEF aussi idiot que son maitre « on doit investir l’argent du FMI » ? ! … le FMI soutient les pays à faible revenu en proie à des difficultés de gouvernance (la perfusion) pour les garder dans le sillage de la croissance de l’économie mondiale … les garder sous le coude, piller leur ressource etc…

  • Lebatmohamed (H) 10/10/2017 13:15 X

    Ces négociations en panne depuis plusieurs années vont aboutir à un train de mesures drastiques pour "dégraisser" le pays : devaluation de l'ouguiya, augmentation des impôts, augmentation des prix, licenciement, coupe dans les budgets de l'éducation et la santé déjà insignifiants ... C'est le résultat de 9 années de gestion gabegique et incompétente du president Aziz qui a conduit une dette publique de plus de 5 milliards de dollars, une monnaie dint la valeur fond comme neige au soleil , une hausse vertigineuse des prix qui écrase le pauvre citoyen, un chômage endémique des jeunes... Avec un bilan aussi désastreux , il veut s'incruster au pouvoir en osant demander un troisième mandat !

  • balaba (H) 10/10/2017 13:02 X

    En Afrique le FMI endette les générations futures pour remplir les poches des mauvais gouvernants. Dieu nous sauve!

  • Socrateplaton (H) 10/10/2017 09:39 X

    Qui se souvient de la rencontre entre le president Aziz avec les jeunes en 2014 dans laquelle il s'est vanté d'avoir sorti la mauritanie des PMA ( pays les moins avancés). "Nous sommes devenus un pays à revenu intermédiaire" a-t-il fièrement affirmé . Pour ceux qui veulent vérifier cette déclaration , voici le lien: https://www.google.fr/amp/s/amp.rfi.fr/fr/afrique/20140321-mauritanie-fait-plus-partie-pays-plus-pauvres-monde 3 ans apres , voilà que le Fmi qui nous apprend que nous sommes toujours un PMA et des plus endettés puisque nous peinons à obtenir le financement réservé à cette catégorie de pays. Quelqu'un peut il nous expliquer les raisons de cette contre-vérité présidentielle, pour ne pas utiliser un autre mot ? Et peut on désormais croire en ce que dit notre president?

  • cccom (H) 10/10/2017 09:37 X

    A mon avis, il convient d’Investir l’argent du FMI et celui des recettes des mines qui s’épuisent dans l’eau e les ressource humaines non déteriorables par les termes de l’échanges détenus par l’Occident. I- Dans l’eau: 1- du fleuve dans la valorisation des 6 milliards de m3/an du Delta maîtrisées par les 8 vannes de la digue Rive droite que nous abandonnons à l’Océan et engraissage des oiseaux migrateurs 2- de l’Océan par dessalement par les énergies renouvelables pour télé-irriguer le sahara des wilayas du Nord devenues phoenicicoles donc multi-culturale de blé, légumes et fruits sous les palmiers( par effets récents du réchauffement de la terre) pour créer 200.000 emplois de jeunes générateurs d’un revenu à terme de 400 milliards d’Ouguiyas (soit 4 fois le revenu actuel de l’exportation minère ). II- Dans les ressources humaines par la généralisation du systéme Cerveaux des Oasis intensif et gratuit, créateur de 40.000 docteurs scientifiques/ an pour rattraper et dépasser les pays émergeants au lieu de 4000 bacheliers douteux et sans avenir d’emplois. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr