11-10-2017 11:04 - Dérive autoritaire en Mauritanie : Coq sans voix ?

Dérive autoritaire en Mauritanie : Coq sans voix ?

Le Calame - S’il y a un fait que personne ne parvient à expliquer, c’est l'étonnant silence de la France, sur la dérive autoritaire que connaît la Mauritanie, depuis quelques mois.

En effet, ni l'incarcération, le 12 Mai 2017, en pleine session parlementaire et malgré son immunité parlementaire, du sénateur Ould Ghadde, pour un banal accident de circulation, ni le référendum anticonstitutionnel du 5 Août dernier, ni l'emprisonnement ou la mise sous contrôle judiciaire de treize sénateurs, de quatre journalistes, de deux leaders syndicaux et autres hommes d'affaires, n'a suscité le moindre intérêt de la part de la France, encore moins la moindre protestation.

Peut-on croire qu’Aziz trompe, aujourd'hui, Macron et Le Drian, comme il trompa, en leur temps, Hollande et Fabius? La France a-t-elle oublié les déclarations de celui-ci, à Bamako, affirmant, sûr de lui, que la Mauritanie allait envoyer, incessamment, dix-huit cents soldats au Nord- Mali, pour appuyer les forces françaises et tchadiennes qui combattaient les Salafistes violents ? C'était en Mars 2013.

Le 18 Avril suivant et devant le Parlement européen, cette fois, Fabius chantait le même refrain. Ould Abdel Aziz se moquait-il délibérément des Français, en leur faisant miroiter un soutien qu’il n’avait nullement l’intention de fournir ?

Le fait est que, malgré ces propos du ministre des Affaires étrangères de la France, membre permanent du Conseil de sécurité et puissance économique et militaire mondiale, le prétendu « allié indéfectible » n'a jamais dépêché le moindre soldat au Nord-Mali, pour appuyer les forces engagées sur le front de la lutte anti-terroriste.

Aujourd'hui, Ould Abdel Aziz viole la Constitution et emprisonne à tour de bras. L'Allemagne proteste, l'ambassade des Etats-Unis communique et regrette, le Haut-commissariat des Nations Unis aux droits de l'homme écrit. Mais ni l'ambassade de France à Nouakchott ni le quai d'Orsay ne réagissent.

Ils restent de marbre ; un silence que les démocrates mauritaniens commencent à interpréter comme un feu vert donné, à l’homme des coups d’Août, pour asseoir le pouvoir de son clan sur la pauvre Mauritanie....Et lorgner, pendant qu’on y est, sur un troisième mandat ?

Pourquoi donc la France tient-elle à le ménager, par-dessus, et ne rien faire ou dire qui fâche le pouvoir en place, ici comme au Togo, au Gabon, au Congo, au Tchad ? Les intérêts économiques priment-ils sur tout le reste ? La Françafrique s’est-elle totalement diluée dans la France-à-fric ? Figée dans l’illusion des pseudo-stabilités autoritaristes, mères pourtant récurrentes des pires instabilités ?

Il est, en tout cas, symptomatique que partout en Afrique, malgré les dérives, les élections truquées, la mise à sac des maigres ressources de pays pauvres, la corruption érigée en mode de gouvernance, la mainmise de clans mafieux, la France reste impavide. Elle n’a tapé, à aucun moment, du poing sur la table, pour dire : « Basta ! »

Non-ingérence ne signifie pas incapacité. C’est à de moins en moins long terme que cette léthargie est létale, pour l’image de la France. D’ex-puissance coloniale à ex-puissance internationale, il n’y a que la pente du laisser-faire.

Sans vision – et, surtout, pratique – d’un grand projet français, enthousiasmant pour les foules africaines, il ne restera bientôt du coq gaulois que quelques plumes au sol, fanées, même plus bonnes à amuser les enfants. On ne peut pas être et avoir été..

Ahmed Ould Cheikh



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 17
Lus : 4999

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (17)

  • Belphegor (H) 12/10/2017 11:56 X

    Je me demande quel est la définition du "journaliste objectif" pour les laudateurs et griots d'Aziz sur ce site...C'est celui comme eux qui encense le régime et répète que tout va bien dans le meilleur des mondes malgré la mise en coupe réglé de pans entiers de notre économie nationale à son profit et celui de son clan ? Admettons que Ahmed ould Cheikh soit corrompu, croient-ils qu’ils valent mieux que lui en défendant bec et ongle ce régime vomi et honni en refusant d’admettre sa faillite morale et éthique manifeste comme des désespérés qui cherchent à cacher le soleil avec leurs mains tellement les tares de ce régime sont flagrantes et évidentes ? Parce qu’à moins d’être eux-mêmes bénéficiaires directs ou indirects de dividendes de cette gestion scabreuse et patrimoniale du pays je ne comprends pas leur aveuglement volontaire.

  • ElArbi3 (H) 12/10/2017 10:59 X

    Encore une fois, circonstances aggravantes pour un soumis au contrôle judiciaire : appel à une puissance étrangère.

  • abouth (H) 11/10/2017 21:58 X

    ... "des" siècles des lumières...; ... "la" ville-lumière...

  • Socrateplaton (H) 11/10/2017 21:20 X

    Trêve de fumusterie. Il faut faire la différence entre notre pays la mauritanie et un régime putschiste et kleptocrate dont le chef est englué jusqu'au cou dans des scandales qui vont du trafic de faux dollars dont les enregistrements tournent sur le net , à la rançon de Senoussi en passant par les marchés de l'école de police et du stade , les hôtels particuliers à Paris , les commissions sur les marchés de gré à gré que O Ghadda a courageusement dénoncé et qui lui valent aujourd'hui la prison ...etc La france c'est Aziz qui lui fait la cour assidûment . Après avoir dit qu'il n'engagera pas l'armée mauritanienne en dehors des frontières , le voilà aujourd'hui qui fait des pieds et des mains avec le G5 pour plaire à la france en pensant qu'elle peut le protéger de son peuple dont la colère gronde et menace d'emporter un régime qui n'a plus aucune légitimité .

  • sraghaa (H) 11/10/2017 19:36 X

    Comment se fait-il qu’un journaliste honnête se permet d’appeler un pays étranger qui nous colonisait à intervenir dans nos affaires intérieures ? Je crois qu’il est temps que ce genre de trahison du pays ,de son intégrité et de son indépendance soit réprimandé .D’un autre coté ,la France sait que notre pays avance sur la voie de la prospérité et elle a plus intérêt à avoir de bonne relation avec nous

  • bleil (H) 11/10/2017 18:59 X

    Ce n'est pas seulement en Mauritanie qu'on rencontre des individus qui défendent bec et ongles un PR malgré un palmarés décevant ... flagorneurs du pays soutiennent le dernier des mohicans (et on l'éspére) dont la bravoure et l'audace consiste à garder une sinécure (gazra) sans avoir aucune légitimité si ce n'est celle de son mentor Ould Taya ...

  • ahmed12b (H) 11/10/2017 16:54 X

    C'est seulement en Mauritanie qu'on rencontre des individus avec des visages d'acier! Au lieu de raser les murs et de porter des turbans pou toujours des journalistes pris la mains dans le sac engrangeant des sommes faramineuses contre la production d'articles insultants sont là en train de nous parler de démocratie. Et de qualifier comme "Brahimvall" ceux qui sont insensibles à leur mascarade de meute lâchée. En fait on connait maintenant la vraie meute et son maître! Heureusement que ce pays à un HOMME comme AZIZ . Vos procédés mafieux ont été démasqués.

  • jakuza (H) 11/10/2017 16:32 X

    L'auteur en appelle à l'intervention d'une puissance étrangère ? Je sais certains capables de bassesses et de renoncement mais là c'est de la haute trahison purement et simplement!

  • brahimvall (H) 11/10/2017 15:41 X

    Les chiens sont lachés...ils mordent à volonté pour quelques avantages personnels. Le même manège que sous Taya. Des lâches sous des pseudonymes qui tirent à boulets rouges sur tous ceux qui dérangent!

  • Sidikader200 (H) 11/10/2017 15:13 X

    Cher Ahmed, Une fois encore, tes éditoriaux incisifs et percutants font mouche. Il n'est pas étonnant dès lors que la meute de lèche bottes du dictateur sur le net se mettent à vociférer , chacun derrière son clavier anonyme puisque personne ne prend plus le risque de défendre publiquement un régime qui est entrain d'agoniser .

  • bleil (H) 11/10/2017 14:54 X

    Franchement on ne peut pas reprocher à ces flagorneurs de se prostituer pour vivre de la pitance des régimes militaires ... ces idiots conduisent le pays à plus de misère, plus d’alphabétisme, plus d'isolement diplomatique sans oublier la chienlit ambiante de la mauvaise gouvernance ! on ne peut pas les blâmer pour ce faire, mais quand c'est au détriment des intérêts vitaux du pays, de la survie de ses populations dont la jeunesse est en fuite à l'étranger et qui vit dans un désert de misère noire, abjecte qui fait fausse note ! La France à d'autres chats à fouetter et le cas de notre république c'est le cadet de ses soucis...tant qu'ils ont des idiots en face pour leur faire ce qu'ils veulent ça va ... que les mauritaniens soient les derniers sur toute l’échelle du DHD c'est le cadet de leur soucis

  • aminatat (H) 11/10/2017 14:14 X

    Cet appel du pied sordide à la France est un soliloque désespéré d'un pseudo journaliste qui croit que la Mauritanie est une possession française. L'attente sera très longue car la Mauritanie et son président n'en ont cure des pressions extérieures surtout si elles doivent faire le lit au clientelisme et à la corruption. circulez Ahmed cheikh, il n'y a rien à voir. la justice suivra son cours normal et point de refuge pour les marchands de tapis déguisés en plumitifs.

  • ElArbi3 (H) 11/10/2017 13:53 X

    Ahmed arrête de te lamenter. Tu ne fais que t'enfoncer davantage dans des arguments assez partiaux. Ton problème maintenant comment tu pourras défendre l'héritage du défunt Habib qui était au dessus de la mêlée tout en apportant des critiques de bonne augure. Le banal accident dont tu parles d4ould Ghadda a été la malédiction et la goutte qui a fait déborder le vase. Il a démasqué les grasseries de ton groupe. Cherche à sortir de l'ornière plutôt.

  • abouth (H) 11/10/2017 13:19 X

    RAS, juste un nouvel "éditorial-communiqué-politque", acerbe comme d'habitude, trivialement biaisé comme d'habitude, irrespectueux de la Mauritanie (et à présent de la France!) comme d'habitude; comme s'il n'y avait de liberté qui vaille que celle ...d'insulter tous azimuts, de vilipender tous azimuts, de diffamer tous azimuts... En réalité, les vociférations de l'actuel directeur du Calame, en disent long sur l'état critique de désarroi psychologique dans lequel se trouve l'actuel directeur du journal fondé par feu Habib Ould Mahfoud; pris la main dans le sac, au cours d'une affaire de corruption avérée, ce monsieur, après avoir échoué dans la mobilisation de l'opinion mauritanienne, tente maintenant d'impliquer la France qui, soit dit en passant, connaît mieux que quiconque les méandres de la vie politique, médiatique et culturelle des pays de la sous-région. Ce grand pays, héritier des brillants écrivains dès siècle des Lumières, n'a pas besoin de l'aiguillon d'un "journaliste", accusé de corruption et passant le clair de son temps à calomnier, sur commande, les autorités de son pays, un jour au profit du Sénégal, un autre au profit du Maroc, pour des raisons que l'éthique professionnelle et la morale réprouvent de manière indiscutable.Après s'être vainement agité à New York, à Strasbourg, à Dakar, puis à ...Dakar, tels des naufragés désespérés, les receleurs de "pognon" sale, sont entrain de prospecter du côté de ville-Lumière... Le chapelet des camouflets politico-médiatique semble devoir s'égrener aussi longtemps que les apprentis-journalistes continueront à détourner (maladroitement!) leurs regards des graves forfaits qu'ils ont délibérément commis. Le Calame n'a désormais aucun attribut de l'organe de presse, brillant et respecté qu'il fut; Feu Habib reveillez-vous, ils sont devenus ...cupides!

  • rasshmar (H) 11/10/2017 12:34 X

    Mon pauvre MOC, ta mise sous contrôle judiciaire a perturbé tes méninges à tel point que tu ne t’explique pas « l'étonnant silence de la France, sur la dérive autoritaire que connaît la Mauritanie, depuis quelques mois ». Passe donc voir la première vendeuse de couscous à l’arrêt bus, et tu seras éclairé. Je vais quand même t’en donner un avant-goût : 1/ le Président Aziz a démontré sa crédibilité diplomatique et sécuritaire et joui d’un très large soutien des partenaires de la Mauritanie tant en Afrique et dans le monde arabe, que dans le reste du monde. 2/ Son opposition dite radicale, est sans envergure ni projet de société consensuel. Elle n’a comme programme que le boycott systématique de toute consultation électorale, redoutant l’humiliation que les populations ne manqueront pas de lui infliger. 3/ l’ex – Sénateur Ould Ghadde, tes compagnons d’infortune et toi, êtes loin de l’innocence que vous clamez à corps et à cris. Un bon conseil fraternel : allez immédiatement consulter un psy !

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 11/10/2017 11:52 X

    Vous dites ‘’ un banal accident de circulation, le référendum anticonstitutionnel du 5 Août ‘’ votre journal est devenu indigent dans son contenu et dans sa forme. Votre journal le calame est indigne ET à la dérive et ce depuis la disparition de HABIB OULD MAHFOUTH .depuis la disparition de habib mahfouth le calame est devenu un vrai torchon. La dérive de certains médias et plus particulièrement celle du journal le calame porte aujourd’hui un coup qui risque de fragiliser notre jeune démocratie.

  • Y en a Pire (H) 11/10/2017 11:35 X

    La France s’en fou de la Mauritanie, vous avez lu l’interview de l’Ambassadeur de France en Mauritanie, il n’a pipé mot de la situation catastrophique de la Mauritanie, il n’a dit mot sur la situation des droits de l’homme ni autres choses qui peut déranger les chefs de ce pays qui sont en conflit avec tous le monde. Mais mon cher Ahmed, l’autre face qui attire l’attention sur la vie Nationale, c’est le silence radio du parti au pouvoir sur les sorties et déplacements du président de la république dans les Moughataas qui ne drainent pas du monde, l’UPR à lâcher Aziz où Aziz a lâché l’UPR, qui ne compte plus sur l’autre, pourquoi ce divorce après le referendum.