17-10-2017 02:00 - 7ème Assemblée générale du consortium Africain des Fonds pour l’Environnement

7ème Assemblée générale du consortium Africain des Fonds pour l’Environnement

Le Quotidien de Nouakchott - La 7ème Assemblée générale du Consortium Africain des Fonds pour l’Environnement (CAFE) s’est réunie à Nouakchott du 9 au 14 octobre 2017 à l’invitation du Fonds Fiduciaire du Banc d’Arguin et de la Biodiversité Côtière et Marine (BACoMaB).

Cette réunion a connu la participation de plus de 30 personnes provenant de 15 fonds fiduciaires opérant dans les pays suivants : Bénin, Botswana, Cameroun, Cote d’Ivoire, Guinée Bissau, Madagascar, Malawi, Mauritanie, Mozambique, Ouganda et Tanzanie.

Huit représentants du réseau des fonds fiduciaires d’Amérique latine provenant des pays suivants ont été représentés : Panama, Pérou, Paraguay, Brésil, Mexique et Salvador. Et pour la première fois un fonds asiatique opérant au Bangladesh a été représenté.

Des représentants des principaux bailleurs de fonds impliqués dans le financement de la conservation en Afrique ont aussi assisté à ces travaux. Il s’agit de la fondation suisse MAVA, de la coopération financière allemande KfW et du Fonds Français pour l’Environnement Mondial.

L’Assemblée Générale, placée sous la présidence du Ministre mauritanien de l’Environnement et du Développement Durable, Amedi Camara, s’est ouverte en présence du Ministre des Pêches et de l’Economie Maritime, Nani Ould Chrougha et de la Ministre Secrétaire Générale du gouvernement, Hawa tandia.

Amedi Camara
a insisté dans son discours d’ouverture sur l’importance accordée par la Mauritanie à la conservation de l’environnement et au développement durable matérialisée par l’adoption de stratégies dans tous les domaines pour mieux conserver et préserver la biodiversité. Il a aussi exprimé la satisfaction de la Mauritanie d’accueillir cette importante réunion et encouragé les participants à profiter de la formation qui sera dispensée et à adopter les mesures adéquates pour relever les défis auxquels fait face le continent en matière d’environnement.

Le Président du CAFE, Fanny Ngolo de Côte d’Ivoire et la Présidente du réseau latino-américain, Rosa Montanez du Panama ainsi que la Présidente du Conseil d’Administration du BACoMaB, Aicha Sidi Bouna ont aussi prononcé des discours à cette occasion.

Les travaux de l’AG ont débuté par deux panels de discussion animés par des experts nationaux et internationaux sur les deux thèmes suivants : les enjeux et perspectives des fonds de conservation de l’environnement et les mécanismes innovants de financement de l’environnement.

Un atelier de formation axé sur le suivi évaluation des programmes financés par les fonds de conservation a été animé par des experts de haut niveau afin de professionnaliser les responsables des fonds et d’harmoniser les procédures en la matière.

Une réunion des membres du Comité Exécutif et de l’Assemblée Générale du CAFE a enfin été tenue en vue de prendre les décisions sur les futures étapes de développement du réseau dont en particulier l’adoption du Plan Stratégique pour les 5 prochaines années.

La cérémonie de clôture a été présidée par M le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable. Enfin une excursion a été organisée le 14 octobre au Parc National du Banc d’Arguin pour permettre aux participants de découvrir les richesses de cette aire protégée.

«Les fonds fiduciaires de conservation sont des institutions privées et légalement indépendantes de subventions, finançant de manière durable la préservation de la biodiversité et souvent une partie des coûts de gestion à long terme d’un système d’aires protégées. Ils constituent un moyen efficace de mobilisation de fonds supplémentaires pour la préservation de la biodiversité auprès des bailleurs de fonds internationaux, des États et du secteur privé.»







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 556

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)