31-10-2017 21:45 - La Mauritanie suit les traces du Maroc pour l’adhésion à la CEDEAO

La Mauritanie suit les traces du Maroc pour l’adhésion à la CEDEAO

Sahel Intelligence - Le gouvernement mauritanien vient de lancer un premier round de négociations avec la Communauté Economique Des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) afin de pouvoir à terme intégrer l’organisation régionale ouest-africaine.

Le ministre togolais des Affaires Etrangères, Robert Dussez, président en exercice du Conseil des ministres de la CEDEAO, a ainsi présidé vendredi dernier la première session du Conseil d’Association entre la Mauritanie et l’Organisation Ouest-Africaine, Nouakchott étant redevenu Etat-associé en août dernier, après avoir quitté la CEDEAO en 2000.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre des efforts déployés récemment par la République Islamique de Mauritanie en vue de réintégrer l’organisation, après 17 ans d’absence. Une initiative loin d’être anodine puisqu’elle a été formulée quelques jours seulement après la demande du Maroc d’intégrer la CEDEAO.

Le Royaume avait en effet formulé il y a quelques mois une demande officielle pour intégrer l’organisation ouest africaine. Cette demande a été acceptée par l’ensemble des membres de la CEDEAO, le Maroc représentant depuis quelques années, le premier partenaire économique de cet ensemble économique africain. Son adhésion à l’organisation pourra donc booster les relations avec ses partenaires ouest africains.

Suivant la démarche marocaine, la Mauritanie a convenu de demander également son adhésion, puisqu’elle est géographiquement plus proche que le Maroc des pays membres de la CEDEAO. Toutefois cette initiative butte au niveau diplomatique.

En effet, une source proche du dossier a précisé qu’il était plus facile d’intégrer un nouveau membre ayant de bonnes relations économiques qu’un ancien adhérant qui s’est de lui même retiré de l’organisation et avec lequel les échanges économiques sont quasi-inexistants.

Par Samuel Benshimon



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1424

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • leguignolm (H) 01/11/2017 12:35 X

    Pendant tout ce temps entraine de ronronner tout autour, il fallait s'engager une bonne fois pour toute. Demande d’association!

  • jakuza (H) 01/11/2017 00:41 X

    "Toutefois cette initiative butte au niveau diplomatique." C'est plus votre souhait que la réalité! Pas très futé "Sahel Inintelligent"!