03-11-2017 17:11 - En images : des jeunes filles leaders sensibiliées sur les stratégies de lutte contre la pratique des MGF

En images : des jeunes filles leaders sensibiliées sur les stratégies de lutte contre la pratique des MGF

ONG ABEPAD - Agir pour le Bien Etre des Enfants, Personnes Agées et Déficientes (ABEPAD) vient d’effectuer la 1ère phase de sa campagne dénommée :

"Formation et sensibilisation des filles leaders en milieu scolaire pour la promotion de l’abandon de la pratique des mutilations génitales féminines en Mauritanie" (MGF). Cette action tenue en partenariat avec le Global Fund forWomen, a touché les filles leaders issues de toutes les composantes nationales et s’inscrit dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pratique des mutilations génitales féminines.

Une vingtaine de filles ont été formées dans chaque établissement, et seront des relais pour sensibiliser et vulgariser des messages destinés à promouvoir l’abandon de la pratique des MGF au sein des différentes communautés culturelles mauritaniennes. Elles vont agir auprès des autres élèves et puis des communautés.

L’Objectif de ce Projet est de sensibiliser au moins 600 élèves dans les commues d’El Mina et de Sebkha, a déclaré Yandé Sall, Présidente de ABEPAD qui salue, par ailleurs, le soutien de « Global FUND For Women » qui a jugé opportun de nous appuyer dans ce programme ». C’est le lieu également de remercier Monsieur le Hakem de Commune El Mina, le maire de la Commune ainsi que la Direction du Lycée 2 El Mina pour leur grande disponibilité et leur sens élevé de leur mission d’éducateur.

La première phase de cette activité a eu lieu au lycée 2 d’El Mina et vise à apporter une contribution « à l’éradication, sinon à la lutte pour l’abandon des MGF sur tout le territoire national, à commencer par Nouakchott et ses quartiers périphériques » d’après ABEPAD.

Les bénéficiaires de cette campagne ont été outillées de contre arguments culturels, religieux et sanitaires pour convaincre les autres élèves des dangers de cette pratique et de sensibiliser ensuite les communautés. La contre argumentation culturelle qui est une stratégie qui permet de déconstruire et de délégitimer la pratique des MGF dans l’imaginaire des populations mauritaniennes a été exposée par le Professeur Abdoulaye SOW en qualité de formateur.

Une sensibilisation marquée par une présentation de la stratégie de lutte contre les MGF à travers des séries de questions qui ont permis « un débat décontracté ».

Les aspects dangers et attentatoire à la dignité humaine notamment celle de la femme ont été mis en exergue par le recours à la contre argumentation religieuse par Imam Abdoulaye SARR car selon lui « l’Islam est venu nous apporter le bien et éviter tout ce qui est nuisible ».

Par ailleurs Docteur Raky KANE a, au cours de cette session de formation, fait ressortir toute la panoplie des effets néfastes de la pratique des MGF sur la santé et le bien-être des filles et des femmes.

La contre argumentation culturelle est apparu comme une technique qui permet de s’interroger, de semer le doute, de faire parler les individus, de développer un esprit critique, et de responsabiliser les populations. Au cours de cette session, il est apparu très clairement que la pratique des MGF repose sur des traditions et des croyances populaires qui n’ont aucun fondement.

------















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : ABEPAD ONG
Commentaires : 0
Lus : 887

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)