15-11-2017 13:51 - Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République

FONADH - Au moment ou le pays aborde la mise en œuvre de la SCAPP, les écoles de Mouftah Elkhair et Chabour sont entrain de sombrer dans l’oubli et la marginalisation par manque d’enseignants ou de volonté.

Pour la précision, Mouftah Elkhair et Chabour sont deux villages habités par de communautés haratines de la commune de DAR EL AVIA/ MOUGHATA de BOGHE HISTORIQUE :

I. Ecole de Mouftah Elkhair :


• Localisation : 18 km à l’ouest de Boghé sur l’axe Rosso/Boghé

• Date de création : 1979

• Effectif des élèves : 233

• Niveaux : 6

• Nombre d’enfants en âge de scolarité non inscrits (6 a 8 ans) :72

• Nombre de salles de classe en bon état : 6

• Nombre de salles de classe en mauvais état : 2 (toits détruits par la tornade du 05/09/2017

• Effectif des enseignants : 1 (français), le Directeur ayant été affecté a Rosso en Janvier 2016 et sans remplaçant jusqu'à aujourd’hui

• Cantines : 0

II. Village de Chabour :

• Localisation : situé à 5 kms de la route bitumée Rosso-Boghé, au Sud par rapport au village de MouftahElkhair

• Ecole créée en 1961

• Effectif des élèves inscrits : 70

• Nombre de niveau : 2

• Effectif des enfants en âge de scolarisation : 35

• Nombre de salles de classe : 2 (en bon état)

• Nombre d’enseignants : 0 (depuis 2 ans)

• Cantines : 0

A dessein ou pas, cette situation qui met en péril l’avenir de plus de 400 enfants parmi les plus vulnérables du pays exaspère les parents d’élèves qui ne cessent de répéter les visites et les doléances auprès des autorités administratives et éducatives pour revenir chaque fois avec le même résultat (manque d’enseignants, le ministère a dit, on attend le recrutement des contractuels, …).

Cela étant, le désespoir et le sentiment de laisser pour compte gagnent dans l’esprit des parents d’élèves et le taux d’abandon scolaire augmente dans les rangs des élèves ainsi que la déperdition due à la limite d’âge par manque d’inscription en première année fondamentale.

Il serai aussi utile selon notre point de vue de vous informer Mr. le Président que la Commune de Dar El Avia, avec ses 10 villages avec plus de 7000 habitants et quelques 350 élèves au secondaire ne compte pas un seul collège. Et que chaque année ces jeunes filles et garçons dont le nombre croit chaque année bravent des risques de viol, de soif, et autres accidents en allant à pieds ou à dos d’ânes dans les établissements secondaires voisins (Dar Salam, Sarandogou, Thialgou et Boghé) à plus de 15 Km de rayon en moyenne.

Nous demandons par conséquent au nom de tous les habitants de la commune, et à défaut de mise à disposition de bus scolaire dont le cout est trop élevé pour les parents d’élèves, que cette situation soit revue afin de trouver une solution pérenne.

Dans un pays de droit ou l’enseignement est obligatoire et en tant que président de pauvres, nous vous saisissons en dernier recours pour qu’équité et justice sociale soient rétablies afin de permettre à nos enfants d’accéder à ce droit universel qui est l’éducation.

Dar El Avia, le 12/11/2017

Pour le Bureau Communal des Parents d’Elèves

Le Président





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : FONADH
Commentaires : 2
Lus : 1016

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • malalbarry8 (H) 15/11/2017 18:09 X

    Ces écoles ne sont pas les seules à avoir un déficit. C'est dommage que nos enfants restent dans ces conditions de ni école ni maison ni champs! Pourtant l'Agence Tamounoun continue de construire des écoles dans des lieux non habités et pourtant Chahbour est l'un des villages les plus anciens de cette localité. A quand l'égalité dans ce pays?

  • lass77 (H) 15/11/2017 17:27 X

    Ce president connait tous ces problemes , il suffit d'appliquer les lois , lesquelles sont valables pour le monde entier sauf pour les extra-terrestres : Scolarité obligatoire et son respect. voilà la réponse.