21-11-2017 07:00 - Usagers des banques… Attention !

Usagers des banques… Attention !

L'Authentique - Depuis quelques semaines, des modes nouveaux de vols, font des ravages à Nouakchott. Les forfaits seraient exécutés de mains de maîtres par des jeunes, rompus à la tâche de chapardeurs.

Organisés en groupes, de deux ou trois personnes, les malfaiteurs sévissent dans les centres financiers ou les grands espaces, là où les clients ont la fâcheuse habitude d’exhiber leur argent : les banques, les grands espaces, les bureaux de changes...

Très présents dans les banques, ces voleurs ont leur attention surtout orientée vers les guichets de paiement. Et quand un client se présente sur les lieux, il est automatiquement ciblé, au terme d’un retrait. Puis, il est pisté. Il s’agirait, pour ses poursuivants de voir s’il continue le reste de son chemin en voiture ou à pied.

Si c’est ce dernier cas qu’il choisi, alors, il constitue en cible. Tous les moyens sont alors bons pour lui soutirer les fonds ; que ceux-ci soient placés dans une de ses poches ou éventuellement dans son sac : frottements, tamponnement, bousculade, séduction, apostrophe, accolade, accompagnement… tous les moyens sont bons pour l’approcher.

Les chapardeurs disposeraient de beaucoup d’autres moyens encore susceptibles d’attirer l’attention de leur cible, de la troubler, de la charmer. L’objectif est de se créer des occasions pour glisser leurs mains dans là où a été placé l’argent.

Ainsi, ces dernières semaines, ils sont nombreux ceux qui se sont vus dépossédés de leurs fonds après qu’ils les eurent retirés quelque part en ville et qu’ils aient eu à discuter avec des gens, dans la rue.

Dans les banques, l’alerte est donnée depuis quelques jours, avec le renforcement des services de surveillance qui mettent systématiquement à la porte, tous ceux-là qui ont l’habitude d’errer entre les guichets et dont la présence n’est pas justifiée sur les lieux.

Ahmed. B



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 4286

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • samba el bakar (H) 21/11/2017 09:16 X

    Merci de cet avertissement fort utile.

    Comme disait un rescapé de Jreida lors des années torrides pour les négromauritaniens,du règne de Ould Taya"cela aurait pu être pire". Et nous,à Nouakchott en particulier,où nous dirigeons nous avec cette insécurité grandissante et envahissante? L' appât du gain facile est devenu un mode de vie très triste .L' enrichissement à deux vitesses a généré 3 modèles de société.

    1) Ceux qui pillent l' État sans scrupules et dont les gosses élevés dans le luxe facile se livrent à une totale débauche:alcool,stupéfiants, jeux de hasard et sexe sans peur!

    2) Les moins nantis qui vivent en gangs organisés pensant pouvoir atteindre une reconnaissance ou un statut social par le pickpocket ou vol à l'arrachée et autres formes d'extorsion "douces" des biens d' autrui

    3) Les laissés-pour- compte,grandis dans la rue armés de couteaux qui infestent principalement les marchés et s'en prennent aux passants en plein jour.Ce qui est frustrant dans tout cela c'est l'indifférence générale des spectateurs dont la passivité dans cette non assistance à personne en danger se justifie d'après eux par le fait que la Police détourne généralement les yeux de ce genre de scènes.

    Qui pis est,si vous dénoncez un malfrat que la Police arrête,il y a de fortes chances qu'il se retrouve 2 jours après, devant vous avec sa bande en train de vous insulter et de proférer des menaces.Et en plus,si vous vous battez pour défendre vos biens aux risques d' y laisser votre vie et que par malheur vous blessez un voleur,c'est vous qui vous retrouvez en taule suite à la plainte de ce dernier.Comment devant cette démission de l' État ne pas céder à la tentation de se faire soi-même justice quitte à terminer le restant de sa vie derrière les barreaux ?