05-12-2017 09:54 - Vente des migrants en Libye: ces propos du président Mauritanien qui choquent

Vente des migrants en Libye: ces propos du président Mauritanien qui choquent

Africa Top Success - L’affaire de l’esclavagisme en Libye a suscité tout un remue-ménage que ce soit au plan continental qu’international. Taxé de tolérer cette pratique dans les pays notamment maghrébins, le chef d’Etat Mauritanien n’a pas mâché ses mots à l’endroit des militants anti-esclavagistes qui l’accusent de laisser perpétrer en Mauritanie ce crime.

En effet, bien que passible de peine allant jusqu’à 20 ans de prison, les réformes sont toujours dans ce pays qui porte encore les traces de l’esclavagisme. Le samedi dernier, Ould Abdelaziz a répondu à ceux qui estimaient que des personnes subissent les mêmes faits, dénoncés en Libye tout récemment.

“Pourquoi parle-t-on autant de cette question ? Pourquoi ceux qui soulèvent ce problème aujourd’hui ne l’ont-ils pas fait, il y a quinze ans ?’’, a martelé le président mauritanien.

Apparemment, cette pratique existait bien depuis des lustres, et les autorités n’ont pas jugé bon de la dénoncer à croire qu’elle est rentrée dans les habitudes, le vécu même de la population.

Vivement que les réformes en cours puissent contribuer à éradiquer ce fléau dans le vécu quotidien des pays africains.

Alice BERGS




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 4702

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • foutatoro (H) 05/12/2017 18:01 X

    Plutôt essayer de cacher le soleil avec ses mains ! C'est plus facile que de cacher le crime le plus abjecte de toute l'histoire de l'humanité.

  • ahznar (H) 05/12/2017 16:26 X

    Belle question. Donne mille raisons au président. Et quand la reponse ?

  • abouth (H) 05/12/2017 14:26 X

    Le président Aziz n'aime probablement pas les élans panégyriques dont se délectent la classe politique issue des rangs du PRDS; il n'en demeure pas moins qu'il a eu raison dès 2011, en se rendant courageusement à la tête d'un comité de haut niveau africain, à Tripoli, pour tenter de faire éviter le pire aux Libyens, à l'Afrique et le monde. Il a mille fois raison de rappeler, aujourd'hui, la genèse d'une agression militaire contraire au droit international, /à la morale et aux intérêts bien compris des agresseurs eux-mêmes... Alors que l'humanité semble saisie d'une irrésistible envie de suicide moral et politique, il est important que la voix de la dignité, de la rationalité et de la sagesse reste audible; aucune civilisation, aucun pays si puisant soit-il, aucun homme politique n'ont le monopole de l'esprit critique et de la rectitude morale, l'Afrique peut, pourvu qu'elle s'en donne les moyens intellectuels et politiques, indiquer au reste du monde la voie du salut; les propos du Président Aziz, à Tichitt, en profondeur de cette zone troublée du Sahel, méritent d'être écoutés, compris et même appréciés, pour leur pertinence et leur indéniable bon sens...

  • Bertrand (H) 05/12/2017 13:26 X

    Tous les pays, et à toutes les époques, ont pratiqué l'esclavage. Les pays occidentaux l'ont pratiqué à l'échelle industrielle : "le commerce triangulaire" Il y a plus grave que l'esclavage c'est les génocides les destruction et massacre de populations entières irakien, palestiniens, tchetchene, hutou, tutsi .... Les mêmes gens qui tuent sans rechigner sont aussi ceux qui créent le chaos. Ils appellent ça dans leur jargon de vampires "le désordre constructeur". L'Afrique noire est la plus esclavagiste de toutes les contrées. Les chefs de tribus africains vendaient les hommes net les femmes de leurs tribus et de leur ennemis aux négriers qui venanient en bateau chargés de petits gadget et de vin de mauvaise qualité. Actuellement l'esclavage artisanal (pour le différencier de l'esclavage industriel) est plus grave chez les communauté négro africaines en Mauritanie que chez les maures. ARRÊTEZ DONC DE MENTIR. VOUS DESSERVEZ UNE CAUSE NOBLE CELLE DE L'ASPIRATION A L’ÉGALITÉ ET A LA JUSTICE ENTRE TOUS LES HOMMES CONFORMÉMENT AUX ENSEIGNEMENTS ET RECOMMANDATIONS DU SAINT QURAN.

  • leguignolm (H) 05/12/2017 11:31 X

    La réponse aux question de Aziz “Pourquoi parle-t-on autant de cette question ? C'est parce qu'elle est en actualité. Pourquoi ceux qui soulèvent ce problème aujourd’hui ne l’ont-ils pas fait, il y a quinze ans ? C'est parce que le génocide des négros Mauritaniens était un sujet d'actualité alors la question esclavagiste était en "hibernation" comme un volcan qui dormait encore et maintenant le volcan est en ébullition en attendant qu'il fasse à son éruption et là. On va passer à la situation sauve qui peut!

  • mystere1 (F) 05/12/2017 10:48 X

    la vérité n'est pas agréable à entendre, désolée, mais les propos du prési sont logiques, ceci est la conséquence du déclin de kadafy, car de son vivant, personne citoyens libyens comme étrangers, noirs et blancs, gagnaient bien leur vie et etaient à l'aise, quant à ce phénomène criminel de trafic des africains noirs, il n'est survenu qu'après la mort de l'auteur "zingui zingui", MOAZ n'a pas tort ! d'autre part la libye fait parti aussi des pays arabes qui ont pratiqué jadis l'esclavage dans les anciens temps, la preuve ils ont leurs haratines libyens.