21-12-2017 23:00 - Mauritanie : départ d’un contingent de la gendarmerie vers la Centrafrique

Mauritanie : départ d’un contingent de la gendarmerie vers la Centrafrique

Le Reflet - Un nouveau contingent de la gendarmerie nationale a quitté Nouakchott le soir du mardi 19 décembre 2017. Les gendarmes s’envolent vers une Centrafrique meurtrie, dans le cadre de la mission de maintient de la paix de l’ONU en Centrafrique. Ce nouveau contingent vient en remplacement d’un autre de 140 hommes également, qui a séjourné en Centrafrique pendant une année.

Le contingent est composé « de 140 éléments dont 9 officiers et sous-officiers, une équipe médicale, une équipe technique et une équipe pour la logistique équipées du matériel nécessaire » rapporte nos confrères de l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI).

Ils demeureront sur place au moins une année indique t-on. Durant cette période, ils auront à assurer la protection de personnes et leurs biens, sécurisation de locaux officiels et intervention en cas besoin, entre autres taches.

Venu accueillir le contingent revenant et saluer celui en partance, le ministre de l’intérieur et ministre de la défense par intérim a indiqué considérer à sa juste valeur « le professionnalisme qui marqué le travail » du contingent de retour.

Selon le ministre Ahmedou Ould Abdallah, « ce professionnalisme a en effet été reconnu par tous, notamment la mission des Nations Unies en Centrafrique ».

Ould Abdallah
a également eu un mot pour le contingent en partance. « Chacun de vous doit se considérer dès à présent comme ambassadeur de son pays, en préservant l’honneur et la dignité de ce dernier ainsi que son image de marque léguée par vos prédécesseurs dans le corps de la gendarmerie nationale » a déclaré le ministre à l’endroit des 140 hommes sur le tarmac de l’aéroport international de Nouakchott, mardi 19 décembre 2017.

Notons que ce nouveau départ intervient trois semaines après l’annonce de la mort d’un policier mauritanien à Bria, dans le centre. Le camp de réfugiés que les casques bleus mauritaniens gardaient avait été attaqué par des anti-balaka.

Cela s’est soldé par une perte de vie côté mauritanien. Au total, près de 800 membres des forces armées et de sécurité mauritaniens sont déployés en Centrafrique.

Lire aussi : La Mauritanie se propose pour former l’armée yéménite

Soulignons en fin, que la Mauritanie est engagé dans des missions de maintien de la paix, depuis 2014 date à laquelle un contingent a été envoyé en Côte d’Ivoire. S’en est suivi la Centrafrique ou encore le Yémen.

Certains observateurs s’interrogent cependant sur le fait que la Mauritanie ne participe pas à la force de maintien de la paix au Mali et au Sahel (MISAHEL). Le Mali avec lequel la Mauritanie a une longue frontière, vit au rythme des humeurs de mouvements armés, depuis mars 2012.

Par LA RÉDACTION





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1247

Commentaires (0)