22-12-2017 00:00 - Les autorités mauritaniennes veulent s’attaquer à la mendicité

Les autorités mauritaniennes veulent s’attaquer à la mendicité

Sahara Medias - La ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Mme Meimouna Mint Taki a révélé que les autorités mauritaniennes se penchent actuellement sur la révision du programme national de lutte contre la mendicité et la prise de mesures pour faire face à ce phénomène revenu dans les rues.

Répondant à une question orale du député Dane O. Ahmed Ethmane, la ministre a dit que parmi les mesures envisagées, une vaste campagne médiatique pour annoncer l’interdiction de la mendicité sur les voies publiques et les commerces.

Elle a ajouté que la société civile se doit de jouer un rôle important lors de cette campagne, en plus de la conception d’un programme de formation et d’insertion pour ceux parmi cette frange à même de produire, et interdire la mendicité sur les voies publiques.

Ces dispositions, selon la ministre, exige la mise à jour des données disponibles en parachevant le recensement des mendiants et l’utilisation d’un fichier qui porte la photo de l’intéressé et ses données personnelles.

Elles prévoient également d’activer les sanctions prévues par la loi relative à la protection des enfants pour les empêcher d’être utilisé à cette fin, dont l’article 42 prévoit l’emprisonnement d’un à 6 mois et une amende de 100 à 180 mille ouguiya.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1951

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Sadegh Maaloum Al Qalam (H) 22/12/2017 12:33 X

    Bonne nouvelle ! Dans ce cas, il faudrait tenir compte de la masse des fonctionnaires qui vont partir à la retraite ces deux prochaines années. Ces nouveaux fonctionnaires retraités sont tous des "mendiants potentiels", et même des sans abris. Pourtant des samsaras (sans père ni mère) sont en train de vendre nuit et jour le foncier national. C'est là, l'un des plus grands scandales actuels car rien n'a été laissé aux générations futures.

  • Bertrand (H) 22/12/2017 08:25 X

    Il est une chose que tout le monde sait : les mendiant du centre ville ceux qui pointent à 6:30 et débauchent à 21:00 ne sont pas des mendiants mais des gens qui travaillent dans le secteur de la mendicité. Ils deviennent chaque jours plus agressifs, sans handicaps parfois, ils mêmes l'allure d’athlètes parfois. Ils mettent leurs vies en dangers et ceux des usagers de la route. Mais ikly'a quelquec hose de criminel dans ce qu'ils font et dont il ne faut pas être complice : l'utilisation des nourrissions et des mineurs handicapés. Ces petits êtres fragilent qui n'ont cure de la valeur de l'agent collecté et dont ils ne reçoivent rien sont utilisé comme bouclier humain. ils sont exposés au gaz toxiques dégagés par les véhicules, au bruit des moteurs, au soleil, au vent, à la faim et à la soit. Si la mendicité est un fléau imbattable, les autoirtés en acceptant l'utilisation des nourrisons et mineures pour appater les donneurs se rendent complices de leurs exploitation et des risques auxquels ils sont exposés. ce genre de phénomène n'intéressent pas les ONGs de protection des droits du diable et de ces acolytes qui prolifèrent dans le monde et à qui certaines implantées dans le pays sont inféodées.

  • cccom (H) 22/12/2017 05:26 X

    lettre ouverte au Président Aziz ( suite 8 ) Objet: Pour éviter la mendicité et l'ignorance des enfants il convient de préserver l'Ecole et créer parallèlement une solide politique d"emploi des jeunes. .Deux secteurs clés à notre développement (l’Education et l’emploi) piétinent et reculent à grandes vitesses alors qu'ils peuvent décoller à la vitesse super sonique.. Hélas nos ministres concernés manquent d'initiatives et risquent par la routine et actes inappropriés de détruire les acquis fantastiques d'ailleurs du Président de la Républiques de ses 2 mandats.Avec zéle le Ministre de l'Education engagent une série de mesures dont l'objectif de détruire l'avenir scolaire de ce qui reste ( à titre d'exemple non exhaustif fermeture de 38 écoles primaires à Aoujeft sur les 61 écoles dont je préside l'Union de leurs Associations de Parents d'Eléves (APE) pour condamner nos enfants et leurs parents à la mendicité , Aprés l'échec d'admission au Bac de plus de 5% c'est l'interdiction de présentation de candidature avant 17 ans et aprés e 21 ans blocage des candidatures au Bac pour les condamner au chômage et banditisme J’ai déjà écrit 7 lettres ouvertes ( sur ma page et presse numériques au Président de la République pour lui communiquer dans une audience sereine les itinéraires techniques d'opportunités offertes d'Education et d'emplois de hautes technologies réalisables sur nos fonds propres créatrices à la fois de 40.000 emplois nouveaux de jeunes et à faibles coûts de temps et d'argent 4000 doctorants scientifiques trilingues/an âgés de19 ans immunisés de la mendicité de l'extrémisme ayant un bonus d'emploi garanti d'un projet gérable à distance par téléphone intelligent. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr