23-12-2017 14:02 - Mali : IBK confirme le retour d’Amadou Toumani Touré ce dimanche à Bamako

Mali : IBK confirme le retour d’Amadou Toumani Touré ce dimanche à Bamako

Jeune Afrique - Le président malien a annoncé ce vendredi que son prédécesseur Amadou Toumani Touré rentrerait dimanche à Bamako. Renversé par un coup d'État en 2012, ATT vivait à Dakar depuis plus de cinq ans.

L’information est désormais officielle : Amadou Toumani Touré sera bien dimanche 24 décembre à Bamako. S’exprimant ce vendredi lors de la cérémonie de lancement de la Journée nationale des communes, le président Ibrahim Boubacar Keïta. (IBK) a confirmé le retour au Mali de son prédécesseur, ATT, installé à Dakar depuis qu’il a été renversé par la junte d’Amadou Haya Sanogo, en mars 2012.

« Le moment est venu de dire à notre jeune frère Amadou Toumani Touré de revenir au Mali. Il a quitté le pouvoir de manière légale […] C’est pourquoi, au nom du Mali, je l’ai décidé. Je dis : ‘Mon cher cadet, il est temps de revenir, le climat me semble favorable’ […] Il est temps que nous dépassions les petites passions. Le Mali d’aujourd’hui a besoin de cela », a déclaré IBK.

Déjeuner chez IBK

Le chef de l’État malien a précisé qu’il allait envoyer l’avion présidentiel à Dakar pour « ramener » son prédécesseur au Mali. Selon une de ses proches, ATT doit atterrir dimanche aux environs de 10 heures à Bamako, avec son épouse Lobbo Touré.

Le couple ira ensuite directement déjeuner au domicile personnel d’Ibrahim Boubacar Keïta, dans le quartier bamakois de Sébénikoro.

Un temps menacé de jugement pour « haute trahison » devant la Haute cour de justice pour sa gestion de la rébellion touarègue, début 2012, Amadou Toumani Touré, 69 ans, a finalement été blanchi par l’Assemblée nationale en décembre 2016.

Maintes fois annoncé ces dernières années, son retour est aujourd’hui présenté par son entourage et celui d’IBK comme une mesure de réconciliation nationale. Il intervient surtout à quelques mois de la prochaine élection présidentielle, prévue en juillet 2018, et à laquelle il ne fait guère de doutes qu’IBK se représentera.

Par Benjamin Roger




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Jeune Afrique
Commentaires : 2
Lus : 1407

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • morehob (H) 24/12/2017 11:09 X

    Il n'est pas impossible que ce soit un retour à la case départ pour une candidature aux prochaines élections présidentielles qui serait soutenue par la France ...

  • jakuza (H) 23/12/2017 15:14 X

    A la place de ATT je ne me fierais pas aux propos fraternalistes, un brin condescendants, dun IBK qui ne contrôle que tellement peu son pays! je m'en méfierais même...