29-12-2017 12:33 - Suspension de 7000 personnes sans NIN

Suspension de 7000 personnes sans NIN

Le Calame - Selon des sources proches du département, le ministre délégué chargé du budget aurait ordonné à ses services, la suspension de tous ceux qui ne disposent pas de numéro d’identification nationale (NIN). Cette mesure concernerait, selon, nos sources, environ 7000 personnes, et est déjà effective à compter du mois de décembre en cours.

Elle frappe presque toutes les catégories de fonctionnaires actifs, de retraités mais aussi et surtout les fonctionnaires et agents de l’Etat, victimes des évènements de 1989 / 91, lesquels ont eu d’énormes difficultés pour se recenser et donc pour justifier leur demande d’intégration, de mise à la retraite…

Certains de ces derniers, qui couraient derrière une régularisation depuis bien longtemps et qui espéraient voir leur situation se décanter en cette fin d’année, ont déchanté.

En effet, devant le président du Haut Conseil de la Fatwa, le ministre délégué au budget dont les services traînaient les pieds pour l’exécution de la régularisation leur a laissé entendre que l’arrêté permettant d’alimenter la régie est déjà à la direction du budget mais qu’il n’y a aucun sou, et que par conséquent, les intéressés doivent patienter jusqu’en 2018.

Un état de fait que ces malheureux redoutaient depuis quelque temps parce qu’ils ne comprenaient pas pourquoi la direction du budget les renvoyait comme des ballons chaque fois qu’ils pointaient le nez pour demander l’état d’avancement de leur régularisation, c'est-à-dire la signature de l’arrêté au cabinet du ministre délégué et l’alimentation de la régie pour les payements. Nous y reviendrons.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 4154

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)