13-01-2018 19:30 - Nouvelles conditions d’emploi de la main-d’œuvre étrangère en Mauritanie

Nouvelles conditions d’emploi de la main-d’œuvre étrangère en Mauritanie

Journal du Cameroun - Le gouvernement mauritanien a approuvé un projet de décret fixant de nouvelles conditions d’emploi de la main-d’œuvre étrangère, selon un communiqué rendu public à l’issue de la réunion hebdomadaire des ministres.

Il s’agit notamment de fixer les règles générales d’emploi de cette main d’œuvre, les interdictions, les limitations en la matière ainsi que les priorités accordées à la "mauritanisation" des emplois, a précisé le communiqué publié jeudi.

Dans un point de presse consécutif à la réunion du Gouvernement, le ministre mauritanien de l’Emploi, de la Formation professionnelle et des Technologies de l’information et de la communication, Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna, a expliqué que le décret vise à aider la main d’œuvre nationale et à lui accorder la priorité dans l’accès aux opportunités d’emploi offertes, tout en préservant les intérêts des entreprises.

Il a ajouté que le texte rendait obligatoire la "mauritanisation" pour plus de huit travailleurs, sachant que toute demande d’embauche supérieure à huit emplois doit nécessairement être accompagnée par un plan de "mauritanisation" du même nombre d’emplois.

« Au cas où le nombre demandé est en deçà de 8 et que les mauritaniens postulants répondent aux critères requis, ils sont prioritaires », a souligné le ministre.

Si, a-t-il ajouté, ces Mauritaniens répondent aux critères mais manquent seulement d’expérience, ils doivent être embauchés avec les étrangers jusqu’à ce qu’ils acquièrent l’expérience nécessaire pour être définitivement recrutés en lieu et place.

Source/APA News





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 5168

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Belphegor (H) 15/01/2018 11:59 X

    De toutes façons il est utopique de vouloir faire appliquer une mauritanisation complète de la main d'œuvre locale car nous avons toujours de grosses carences dans certains domaines, même les pays les plus riches et industrialisés de la planète ne se suffisent pas à eux-mêmes en matière de main d’œuvre à plus forte raison un pays aussi sous développé et sous peuplé que le nôtre, n’en déplaise à ceux qui agitent toujours le spectre des «parasites-envahisseurs » venus d’Afrique subsaharienne.

  • My RIM (H) 14/01/2018 12:53 X

    Il faut une inspection du travail forte pour faire appliquer un tel décret.

  • habouss (H) 13/01/2018 23:59 X

    Une bonne mesure théorique qui ne sera jamais appliquée parce que l'état n'est pas employeur dans ces secteurs qui demandent l'expertise étrangère. Qui va donner ses bien à des ouvriers incapables pour seulement obéir aux injonctions de Mr Seydina Ali, lui même renvoyé de la présidence pour incapacité de la fonction de Sg de la présidence !

  • injector (H) 13/01/2018 21:46 X

    La main d'oeuvre mauritanienne est nulle et trop chère c 'est le cas des faux diplômes donc les étrangers travaillent très bien et bon marché. Ne nous cesserons les pieds Finalement on ne sait plus sur quel pays dansé LA capitale mutilée en fausse wilaya Le drapeau mutilé en rouge Les regions mutilées en conseils je ne sais pas quoi La monnaie mutilée en caoutchouc Les personnes mutilées et bâillonnées dans les prisons Maintenant personne ne monter un vis chez lui sans l oeil de l état Un vrai Merdier