01-02-2018 08:29 - Nouadhibou : le coup d'envoi en images de la campagne d’immatriculation des pirogues de la pêche artisanale

Nouadhibou : le coup d'envoi en images de la campagne d’immatriculation des pirogues de la pêche artisanale

Atlasinfo - Le ministre de la Pêche et de l'Économie Maritime, M. Nany Ould Chrougha, accompagné du Wali de de Dakhlet-Nouadhibou, M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rara, a lancé mercredi matin à Nouadhibou, une campagne de recensement et d’immatriculation des embarcations de la pêche artisanale le long de la côte adjacente à la zone économique exclusive.

Il s’agit d’un certain nombre d'activités comprenant le recensement et l’immatriculation des embarcations de la pêche artisanale ainsi que l’enrôlement des pêcheurs en plus de mécanismes de suivi et de contrôle qui seront ultérieurement mis en œuvre.

Dans une allocution qu’il a prononcée pour la circonstance, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime a dit :

« J’ai l’honneur de superviser avec vous aujourd'hui, la cérémonie de lancement de la traditionnelle campagne de recensement et d’immatriculation des pirogues le long de toute la côte attenante à notre Zone Economique Exclusive (ZEE).

Il s’agit d’un train d'activités, dont le recensement et l’immatriculation des embarcations, l’enregistrement des pêcheurs et des marins traditionnels et leur octroi des cartes professionnelles ou des livrets marins sécurisés, en plus de leur dotation ultérieure d’outils de suivi et de contrôle.

Si le secteur de la pêche, - avec sa contribution appréciable dans les ressources du budget, le soutien de la balance des paiements, la création d'emplois et le renforcement de la sécurité alimentaire, jouit d’une place prépondérante dans notre économie nationale, il dispose également d’un intermédiaire de maintien et d’un pôle, à savoir le sous-secteur de la pêche traditionnelle, qui emploie une importante main-d’œuvre et représente 70% environ de la valeur de nos exportations de produits congelés.

Autant dire que son organisation et son développement doivent constituer des objectifs primordiaux de la stratégie nationale de gestion responsable, pour le développement durable du secteur de la pêche et de l'économie maritime 2015-2019, visant à le hisser au niveau du secteur formel et à l’habiliter, pour bénéficier des politiques publiques, établies suivant une saine planification ainsi qu’à le rendre capable d’attirer des opportunités de développement.

Cette campagne constitue par ailleurs une revendication, constamment exprimée et de manière pressante par les opérateurs du secteur.

Pour cela, la campagne lancée aujourd’hui, pour une durée de 10 jours, vise le recensement et l’immatriculation de toutes les embarcations opérationnelles de la pêche traditionnelle, à engager la généralisation de la nouvelle carte professionnelle sécurisée spécifique aux pêcheurs traditionnels, sortants des centres de requalification et de formation sur les métiers de la pêche.

Elle vise aussi les pêcheurs soumis au programme de réhabilitation de courte durée, dans le domaine de la sécurité maritime, en plus de la distribution de nouveaux livrets biométriques marins.

La nouvelle carte professionnelle sécurisée du pêcheur traditionnel, sera désormais une condition indispensable à l'accès aux professions maritimes dans le sous-secteur.

C’est sur sa base aussi, que repose l’accès au mécanisme de solidarité sociale des travailleurs marins, annoncé par Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, dans son discours historique prononcé à Nouadhibou, à l’occasion de la célébration du 55e anniversaire de la fête de l'indépendance nationale, témoignant de l’attention humanitaire et généreuse aux bénéficiaires, tant attendue, depuis la naissance de l’Etat mauritanien en 1960.

Le processus sera achevé dans une prochaine étape, avec la dotation des pirogues de la pêche artisanale, d’un système de suivi chargé de localiser l’emplacement et la surveillance, pour assurer la sécurité de l’embarcation et du personnel à bord, ainsi que pour respecter les limites géographiques d'accès.

Le Gouvernement de Son Excellence le Premier ministre, l’ingénieur Yahya Ould Hademine, s’est mobilisé dans l’élaboration et la préparation de cette campagne, en tirant profit des expériences des Etats présentant des conditions similaires et en tirant les leçons qui s’imposent, des nos propres expériences, établissant –partant de cette base -, une vision, énumérée dans une communication adoptée par le Conseil des Ministres, au cours de sa réunion organisée le 16 Novembre 2017, donnant le feu vert du lancement du processus.

Toutefois, quelque soient la pertinence des plans et l’importance des ressources humaines et matérielles, mobilisées par l’Etat, le succès reste tributaire de la coopération des bénéficiaires ciblés parmi les opérateurs : armateurs ou marins. Tous sont appelés à participer, dans la transparence et la loyauté, dans cette campagne et de veiller pour qu’elle atteigne ses objectifs dans les délais fixés.

Je tiens ici, à louer la mobilisation et l’engagement des corporations professionnelles du secteur qui nous ont toujours habitués, hier et aujourd’hui, à leur haut sens de responsabilité.

Permettez-moi, avant de terminer, de saluer hautement, le rôle joué par la composante nationale du Programme Régional des Pêches en Afrique de l'Ouest (PRAO), pour son précieux appui au processus lancé aujourd’hui, et de loin pour la même occasion, les relations de partenariat liant le département à la Banque Mondiale, de laquelle relève le projet.

La cérémonie s’est déroulée en présence de la secrétaire générale du département, du secrétaire général de la Zone Franche de Nouadhibou, du hakem de la moughataa de Nouadhibou, des chefs militaires et sécuritaires régionaux et des opérateurs de la pêche locaux.

---------


Avec Cridem, comme si vous y étiez...
















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1689

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • hachmi (H) 01/02/2018 11:01 X

    C'est une excellente chose que d'organiser et d'essayer de mettre en place un système de gestion, mais c'est une autre aussi d'ouvrir ce secteur à des professionnels tels les pêcheurs sénégalais en mettant aussi en place des mesures de contrôle. Ce qui évitera la pénurie de poisson que nous vivons dans l'assiette de la ménagère depuis 2 ans, alors que nous avons les pieds trempés dans le mer la plus poissonneuse du monde !