16-02-2018 18:30 - Les forces de l’ordre chargent les étudiants [Vidéo & PhotoReportage]

Les forces de l’ordre chargent les étudiants [Vidéo & PhotoReportage]

Le Calame - Le mouvement de protestation des étudiants de l’université de Nouakchott ne faiblit pas en dépit de la féroce répression. Ce jeudi, les forces de l’ordre ont violemment chargé un groupe d’étudiants qui observait un sit-in pacifique devant l'Institut Universitaire professionnel.

Plusieurs blessés graves ont été enregistrés. Ainsi, le secrétaire général de l’Union des étudiants patriotes, Moustapha Maouloud et Souma Mohamed ElWeli, secrétaire générale de l’Union Autonome des étudiants ont été passés à tabac alors qu’ils brandissaient des pancartes.

Malgré cette répression, les leaders du mouvement estudiantin ne s’avouent pas vaincus et promettent de continuer le combat jusqu’à la satisfaction de leurs doléances.

Depuis un mois, le Front des étudiants chargés de lutter pour les droits et les acquis des étudiants tient chaque jeudi un sit-in ou une marche, devant les locaux du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour exiger la satisfaction de leurs doléances.

Lors d’un point de presse tenu mercredi, le Front a annoncé la constitution d’un dossier pour ester en justice les auteurs de la répression du mouvement estudiantin, lors des dernières manifestations. Les dirigeants du mouvement ont dénoncé avec la dernière énergie la « répression barbare » de ces adhérents.

Sur la même lancée, les leaders de la contestation projettent de révéler à l’opinion publique nationale, ce qu’ils qualifient de « situation misérable que vivent bon nombre d’entre eux, du fait des politiques unilatérales et improvisées du département de tutelle et partant du régime, destinées, selon eux, à confisquer les droits des étudiants mauritaniens et la destruction de leurs acquis. »

Les étudiants attirent également l’attention sur les problèmes et les manquements qui affectent le système éducatif supérieur dans le pays, tant au niveau académique qu’administratif et celui de la qualité des services.

La contestation dans le milieu scolaire gagne plusieurs villes. Un arrêt des cours a été observé à Aioun, Nouadhibou le 13 février dernier en guise de protestation contre « l’injustice de l’administration régionale de l’éducation ».

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...






















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2973

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 16/02/2018 19:43 X

    Ces étudiants sont des fauteurs de troubles manipulés par des politiciens véreux en manque de vision .Ce groupuscule d’étudiants manœuvrés par ces faux politiciens qui ne se soucient même pas de leur avenir, offensent la République, foncent sur les policiers et refusent de respecter les lois. Dans ce pays, certains confondent démocratie et anarchie mais les enquêtes en cours ne manqueront pas de faire connaître les commanditaires. Cet article est un exemple significatif que le CALAME est aussi manipulé et téléguidé, inutile de balancer le nom de son commanditaire, il est connu par tout le monde. Mais ce qui est certain, c'est qu’ils finiront tous dans les poubelles de l'histoire ! Tel sera votre destin jeunesse mal saine et presse corrompue. Le pouvoir doit rester ferme rigoureux et implacable devant les semeurs de désordre. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • kangourou (H) 16/02/2018 19:35 X

    Rien ne va plus à notre ambassade à Paris depuis un certain temps ! Depuis plus de 15 jours, l'atmosphère est même glaciale, en effet, les locaux ne sont plus chauffés alors que la France entière grelotte et qu'il a même neigé ! Le chauffage central est en panne et la réparation tarde ... Le personnel et les usagers tremblent de froid, un blizzard accueille dès l'entrée les arrivants et le ressenti est tel qu'il semble faire encore plus froid à l'intérieur que dehors. Cette situation intenable désorganise totalement les services de l'ambassade mais cela ne semble pas préoccuper le responsables ! ! ! Monsieur le Président, notre ambassade devient un lieu inhospitalier et perd sa fonction première ce qui est une atteinte à l'honneur et à la dignité de notre pays. Notre ambassade ressemble de plus en plus à un foyer d'immigrés laissé à l'abandon..