21-02-2018 01:00 - Crise dans le secteur de la Pêche entre le Sénégal et la Mauritanie : « Les pêcheurs Guet-Ndariens sont des frères » (député Mauritanien)

Crise dans le secteur de la Pêche entre le Sénégal et la Mauritanie : « Les pêcheurs Guet-Ndariens sont des frères » (député Mauritanien)

DakarActu - Crise dans le secteur de la Pêche entre le Sénégal et la Mauritanie : "Les pêcheurs Guet-Ndariens sont des frères" (député Mauritanien)

Les concessions en faveur des pêcheurs sénégalais ne le sont pas en fait, puisque ce sont des frères, a assuré Marrakchy Abdourahmane, député Mauritanien.

Le parlementaire qui prenait part à la table ronde du réseau des parlementaires pour la Bonne Gouvernance des Ressources Minérales, a même laissé entendre que chaque fois que les deux pays arrivent à des accords, et qu’ils ne sont pas dans l’intérêt de la partie mauritanienne, « nous on considère que ça l’est parce que les pêcheurs de Saint-Louis sont considérés comme des mauritaniens à cause de la proximité », a-t-il assuré.






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1728

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mdmdlemine (H) 21/02/2018 11:01 X

    Les sénégalais ne sont pas unanimes sur les propos du député que certains qualifient à quelques exceptions près de vouloir les duper. voyons le lien suivant publié par un média sénégalais intiluté "GO: Un ‘’naar’’ bien…. Wolof" http://www.rewmi.com/go-un-naar-bien-wolof.html GO: Un ‘’naar’’ bien…. Wolof Facebook Twitter Google + Stumbleupon LinkedIn Pinterest Ne vous fiez pas au nom. Un naar de Mauritanie peut très bien parler Wolof. Il lui suffit d’avoir des notions de «défar ba mou bakhe ou de tabakh ba mou Kawé ». Comme le député Marrakchy Abdourahmane qui, parlant de Pêche entre le Sénégal et la Mauritanie, vient maintenant de reconnaitre que les pêcheurs Guet-Ndariens sont des frères. Depuis quand zigouille-t-on alors des frères comme de la vulgaire viandoche? Je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie, mais voila le genre de questions que j’étais tenté de lui poser. Avant de me raviser en jugeant que les mises en garde ont été claires. Même dans le cadre de nos relations, ô combien de fois latérales. Oublions donc cette réaction assez tardive de ce cher Abdourahmane, qui peut être comme un train. Un train peut toujours en cacher un autre. Cébé

  • doudou19 (H) 21/02/2018 08:14 X

    Monsieur le Député oui ce sont des frères de premier rang mais la souveraineté nationale, que vous semblez ignorée, est autre chose. L'intérêt national prime surtout Monsieur le Député. Les sénégalais sont des frères qui doivent, en plus de la fraternité, respecter nos lois et les accords qui nous lient et réciproquement.