17-03-2018 23:15 - Débarquements à NDIAGO : Idy s’oppose et raille Macky SALL : « il est devenu le sous-préfet du Président Aziz » (vidéo)

Débarquements à NDIAGO : Idy s’oppose et raille Macky SALL : « il est devenu le sous-préfet du Président Aziz » (vidéo)

Ndar Info - Avoir une rencontré des dignitaires de Guet-Ndar à « Barack bi », Idrissa SECK s’est rendu sur le quai de pêche de Diamalaye pour s’entretenir avec des acteurs de la pêche à Saint-Louis. Le président du Rewmi a constaté ensuite les conséquences désastreuses de l’érosion côtière sur l’école Abdoulaye Mbengue Khaly.

L’ancien Premier ministre qui a exprimé sa compassion à l’endroit des six victimes de l’effondrement, ce matin, d’une concession à DAKK ce matin, s’est insurgé contre les concessions accordées par le président Macky SALL dans le nouvel accord de pêche qui sera signé avec la Mauritanie, en fin mars 2018.

Idy a dénoncé notamment « le manque de fermeté » de Macky SALL, en marquant son soutien aux populations de la Langue de Barbarie tourmentées par les dernières houles dangereuses.

« Lorsque le président Macky SALL était en Mauritanie, il a répété en instant qu’il fallait respecter la souveraineté, les lois et règlements de ce pays, comme s’il était devenu sous-préfet du Président Ould Ebdel Aziz », a-t-il déclaré.

« Je me suis demandé s’il était venu négocier un accord ou se dire qu’il se soumettait à son hôte », s’est-il interrogé.

Très en verve, Idrissa SECK estime que le débarquement à NDIAGO inscrit dans le projet de nouvel accord est à l’antipode des intérêts des pêcheurs de Guet-Ndar.
« Il est vrai qu’un climat de concorde doit nous lier avec nos voisins de la Mauritanie. Mais la vérité et la sauvegarde des intérêts des deux parties sont les socles de la paix », a-t-il ajouté.

Poursuivant, il a indiqué qu’au vu de l’introduction des troupeaux de chameaux et de bœufs au Sénégal par éleveurs mauritaniens, des « conditions préférentielles » devraient être accordées aux pêcheurs de la Langue de Barbarie.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 3014

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • doudou19 (H) 18/03/2018 22:56 X

    lire: langage irresponsable et incitant à la haine ....

  • doudou19 (H) 18/03/2018 10:51 X

    Langage irresponsable incitant à la haineux et à la discorde. Les conventions et les accords s'ils ne sont pas respectés en tant que tels, on les fera respecter autrement cher haineux. Vous êtes parmi les déroutés qui croient que la Mauritanie est à la merci des vents et des marrées de vos opinions. Je crois qu'il y a lieu de mettre de l'eau dans son vin. La Mauritanie, même si elle et le Sénégal frère sont indivisibles restera un Etat souverain et fera respecter les accord qui les lient avec tout un chacun et le Sénégal frère fait partie intégrante de cet un tout un chacun cher hypocrite irresponsable.

  • donogaladiegui (H) 18/03/2018 10:39 X

    Mr IDRISSA SECK devra faire la politique autrement,pas de la politique politiciénnes.On est bien loin des fameux problèmes de Reubeuss et des chantiers de Thiés, mais on y est dans celui des terres de paisibles sénégalais avec le conseil régional de Thiés. Pour étre le président de tous les sénégalais il faudra changer votre cheval de bataille. A bon entendeur salut.

  • El Houssein (H) 18/03/2018 01:06 X

    Les sorties politiques ne se mangent pas et construisent pas des relations solides qui préservent à chacun ses droits. Tant que le poisson est pêché dans les eaux mauritaniennes, il faut accepter de respecter la souveraineté de ce pays. Au-delà ce qui est écrit beaucoup de facilités sont accordées aux pêcheurs sénégalais comme d'autres sont accordées aux éleveurs mauritaniens. Les relations fraternelles de ces deux pays ne peuvent s'écrire sur papier même si vous utilisez les eaux de l’océan comme encre.