06-04-2018 01:00 - Justice : La cour d’appel de Paris confirme la condamnation de Vincent Dicko Hanoune pour diffamation

Justice : La cour d’appel de Paris confirme la condamnation de Vincent Dicko Hanoune pour diffamation

Kassataya - La cour d’appel de Paris vient de condamner ce jeudi 5 avril 2018 le blogueur d’origine mauritanienne Vincent Diko plus connu sous le nom de Dicko Hanoune pour diffamation envers Diagana Abdoulaye et Mohamed Abba Ould Sidi Jeilany.

Déjà condamné par le tribunal de grande instance de Paris, Vincent Dicko avait fait appel de cette décision.

Le 22 juin 2017 le TGI reconnaissait le blogueur coupable de diffamation envers des particuliers par voie électronique et le condamnait à une amende de 500€ avec sursis et 2000€ à titre de dommages-intérêts pour chacune des parties civiles et 2000€ sur la base de l’article 475-1 du code de procédure pénale relatif aux frais de justice.

Vincent Diko avait fait appel de cette décision et une audience a eu lieu le 22 février dernier devant la cour d’appel de Paris.

Malgré la plaidoirie de son avocat et les témoignages de Biram Dah Abeid qui ont été versés au dossier, les juges ont balayé d’un revers de main la défense du prévenu donnant satisfaction aux parties civiles, à savoir Mohamed Abba Ould Sidi Jeilany (ancien inspecteur général de l’Etat ) et Abdoulaye Diagana ( géographe et fondateur du site Kassataya).

Le verdict du procès en appel est tombé ce jeudi 5 avril 2018.

Ainsi la cour d’appel a confirmé la condamnation de Vincent Dicko pour diffamation contre Abdoulaye Diagana et Mohamed Abba Ould Jeilany.

La cour condamne aussi Vincent Diko à publier cette décision sur son blog haratine.blogspot.com pendant 30 jours en page d’accueil. Cette publication devra se faire au plus tard dans les quinze jours suivant cette décision sous peine d’une astreinte de 50€ par jour de retard.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2724

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mdmdlemine (H) 06/04/2018 09:53 X

    Nos compatriotes peuvent se frotter les mains pour avoir remporté cette bataille judiciaire, qui pourrait sans doute souffrir de points de faiblesse. Si Diko, que nous prions vivement d'oeuvrer pour apaiser cette histoire et présenter des excuses à ses frères et amis pour ce qu'ils ont ressenti comme des "exces", et écarts faits volontairement à leur endroit, ce sera un honneur, je dis bien un "Honneur", pour Diagana Abdoulaye et Mohamed Abba Ould Sidi Jeilany, de se contenter de cette victoire judiciaire qui les réhabilite et incrimine Hanoune, d'oeuvrer en faveur d'une reconciliation entre frères poussés par la force et les affres de l'exil de se débarrasser de ces valeurs de tolérance prévalentes au bercail Comme ce sera une honte voir une humiliation d'accepter de l'argent cash de Diko comme dommages et intérets dés lors où ce verdict judiciaire suffit à lui seul pour rétablir "cette atteinte à l'honneur et à l'intégrité", dont nos compatriotes se sont sentis victimes Diko ferait aussi bien, conseil d'un ami, de revoir "l'article diffamoitoire" et de le convertir, mais s'il n'est pas convaincu de ce qu'il dit, pour en faire un papier relativement satisfaisant et reconfortant pour Diagana et Jeilany Enfin je m'excuse personnellement auprès du trio si dans mon commentaire je n'ai pas chanceux ou bien pas pertinent de contribuer selon mes moyens à l'apaisement de mes compatriotes d'outre mer