06-04-2018 11:55 - Mauritanie: sit-in contre les non-dits du retrait des médicaments contrefaits

Mauritanie: sit-in contre les non-dits du retrait des médicaments contrefaits

Le360 - Après l'annonce par les autorités sanitaires du retrait des lots de médicaments contrefaits des circuits de distribution (grossistes, pharmacies et dépôts), plusieurs dizaines de jeunes ont manifesté devant les locaux du ministères de la Santé pour exiger plus de clarté sur cette décision.

Plusieurs dizaines de jeunes issus du mouvement «Touche pas à ma constitution», parmi lesquels on notait une forte présence d’éléments féminins, ont tenu jeudi un meeting de protestation devant les locaux du ministère de la Santé situés dans le quartier administratif de Nouakchott, pour dénoncer la présence sur le marché national de «produits pharmaceutiques contrefaits et d’autres dont le délai d’usage autorisé est dépassé».

Parmi les manifestants, Abdel Nasser, un des leaders du mouvement. Il exprime des réserves contre cette «circulaire récente du ministère de la Santé, à travers la direction de la pharmacie, ordonnant aux grossistes, pharmacies et dépôts, le retrait de quatre catégories de médicaments, notamment des produits issus de la famille du Paracétamol.

Les autorités ne disent pas toute la vérité au sujet des nombreux autres produits trafiqués et d’autres dont l’usage est forclos, mais qui continuent à être vendus publiquement et en toute impunité sur le marché, car ne faisant l’objet d’aucun contrôle du fait de l'absence totale de régulation».

La circulaire du département de la santé, émise il y a quelques jours, ordonnait le retrait de quatre séries de produits pharmaceutiques «à la suite d’analyses effectuées en laboratoire», mais ne donnait pas davantage de précisions sur les motifs de cette décision.

Cependant, un spécialiste ajoutait qu’il s’agit de produits dont le délai d’usage autorisé est dépassé et d’autres qui seraient même contrefaits.

Le mouvement «Touche pas à ma constitution» a été fondé en 2017 dans le but de faire échec à un projet de révision constitutionnel qui a été adopté par voie référendaire le 5 août de la même année.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 2
Lus : 1502

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Juge Lord Kadaaj (H) 08/04/2018 19:44 X

    Le gouvernement savait depuis longtemps qu'il y'avait ce genre de traffic ici ... apparament ils se sont pas "bouger le cul" , il a fallu qu'Interpol sonne l'alarme ... des foutus traffiquants qui exercent tranquillement sans etre deranger ... Bref allez oust pendaison publique pour ceux la .

  • Tireur (H) 07/04/2018 12:28 X

    "Des sources propres à Sahara media" tellement prétentieux, alors que votre info est totalement fausse. d'abord c'est pas le président Aziz qui choisit les membres de la Ceni.c'est le comité de suivi qui fait la proposition que le président ne fait qu' avaliser et signer. Et puis vous mélangez tout. Il s'agit dans un premier temps de dresser une liste de 22 personnes, 11 de l' opposition et 11 de la majorité, et c'est parmi ces 22que sera retenue par consensus la liste des 11 sages. Vous faites honte à la presse mauritanienne.Et dire que Sahara media est l'un des meilleurs sites de la place, c'est vraiment honteux.