06-04-2018 16:33 - Mauritanie/Santé : Interpellation dans les rangs des pharmaciens et gérants de dépôts pharmaceutiques à Nouakchott

Mauritanie/Santé : Interpellation dans les rangs des pharmaciens et gérants de dépôts pharmaceutiques à Nouakchott

Tawary - Des pharmaciens et gérants de dépôts pharmaceutiques à Nouakchott ont été interpelés, ce vendredi 6 avril, en début de journée, apprend-on d’une source.

Ces derniers sont accusés de vente de médicaments contrefaits et d’autres périmés. Pour faire la lumière sur ce phénomène, les autorités ont mis sur une mission de contrôle composée de cadres du ministère de la santé, de la police et des douaniers qui a sillonné les pharmacies de la capitale. Et selon notre source, d’importantes quantités de médicaments contrefaits et des lots périmés ont été saisies.

Ce sont les locaux du Bureau de la lutte contre les produits contrefaits, la drogue et les produits psychotropes qui ont accueilli les personnes interpellées, précise la source précitée.

Selon des sources médicales, la prolifération des médicaments contrefaits a vivement contribué au développement des maladies graves.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1867

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • pablodia (H) 07/04/2018 01:21 X

    Le ministre de la santé paiera le prix de ces interpellations. Aziz couvre tous les forfaits dans le pays émanant de sa nébuleuse.

  • pablodia (H) 07/04/2018 01:00 X

    Les protégés du Général président ont de beaux jours devant eux. Ils ne risquent rien dans ce pays où tout le monde est possédé par le démon argent

  • Walaxdiane (H) 06/04/2018 17:43 X

    c'est bien de les arreter mais on devraient aussi publier le noms de ces meurtriers ainsi que le noms de leurs pharmacies a fin que les gens fassent attention.

  • pyranha (H) 06/04/2018 17:36 X

    Sur le saint coran, moi Président ce genre de façons de faire ,une fois l’enquête minutieusement diligentée et les coupables interpellés c'est la peine de mort sans discourir .Impossible de vous énumérer cette autre façon de criminalité en plus de l'enrichissement illicite sur le dos de ceux qu'on tue quotidiennement. En plus de supprimer définitivement ce slogan mensonger de "République Islamique de Mauritanie"