15-04-2018 15:36 - Sénégal et Mauritanie: l’accord sur la pêche pas encore finalisé

Sénégal et Mauritanie: l’accord sur la pêche pas encore finalisé

RFI - Les pêcheurs sénégalais de Saint-Louis devront encore patienter pour jeter à nouveau leur filet en Mauritanie. Dakar et Nouakchott s'étaient donnés jusqu'à fin mars pour régler leur différend lié au partage des ressources halieutiques, date annoncée lors de la visite du président Macky Sall à Nouakchott début février.

Depuis, les experts des deux pays se sont rencontrés, mais le nouvel accord - qui doit prendre le relais de celui arrivé à terme en 2015 - n'est toujours pas prêt. Officiellement, on assure qu'il n'y a aucun blocage, juste des questions techniques à régler.

« L'accord sera signé sous peu, nous sommes dans la dernière ligne droite », au ministère des pêches mauritanien, on se veut confiant. Pas plus d’inquiétude du côté de Dakar, qui rappelle toutefois qu’il est important que l’accord entre les deux pays au sujet des ressources issues de la pêche soit signé le plus vite possible.

Pour finaliser le document, Nouakchott dit attendre encore des précisions sur les délais de constructions de nouvelles infrastructures. Car, comme le veut la loi mauritanienne, les pêcheurs sénégalais auront l'obligation de débarquer leur prise en Mauritanie.

Nouvelles infrastructures à construire

Pour plus de facilité, ils pourront décharger leur poisson aux environs du village de Ndiago, au plus près de la frontière et de Saint-Louis. Mais il faut pour cela construire des infrastructures telles qu'une dalle, une fabrique de glace, ou encore un tronçon de route.

En attendant que tout soit prêt, une dérogation devrait être accordée aux pêcheurs sénégalais, qui demandent à reprendre très vite la mer. Ils pourraient temporairement être autorisés à débarquer leur prise directement au Sénégal, sous réserve que Nouakchott arrive à mettre sur pied des mesures de contrôle des pirogues et de leur pêche.

Cette disposition transitoire n'est pas encore prête, ce qui expliquerait notamment le retard pris dans la finalisation de l'accord, dont la signature était initialement prévue pour fin mars.

Par Rfi



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 1786

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)